RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

Japon : une "robote" va participer à un défilé de mode

Elle marche, parle, sourit, et va participer à un défilé de mode à Tokyo. Mais ce nouveau robot féminin, baptisé HRP-4C, n'a pas vocation à concurrencer les top models humains, reconnaissent ses concepteurs. La "robote" aux cheveux de jais, censée représenter la Japonaise type, mesure 1,58 mètre, mais son poids a été réduit à 43 kilos, au lieu de 58 kilos pour sa devancière. Reste qu'elle est loin d'avoir les mensurations et la démarche idéales pour concurrencer les mannequins de chair et de sang. Sa principale fonction est de divertir et d'attirer les foules. Selon ses concepteurs à l'Institut national de science industrielle avancée et de technologie (NIAIST), elle pourrait être utilisée dans des parcs de loisirs, pour créer des attractions destinées à attirer l'attention du public et pour des simulations de mouvements humains, par exemple comme "coach" d'exercice physique.

En tout cas, elle n'est pas en mesure de participer aux tâches ménagères ou de travailler avec les humains. "Elle n'a pas atteint ce niveau technologique", souligne Hirohisa Hirukawa, un des concepteurs de HRP-4C. Même pour la mode, "les professionnels nous ont dit qu'elle était petite et avait une silhouette plutôt banale".

L'"humaine cybernétique" est vêtue d'une "carrosserie" noir et argent qui ressemble à une combinaison spatiale. Elle ne portera pas de vêtement, et ne côtoiera pas de vrais mannequins sur un podium, lors de sa participation au défilé de mode.

L'armature robotisée de HRP-4C, à l'exception du visage et d'autres éléments qui couvrent le corps du robot, sera mise en vente environ 20 millions de yens (150.000 euros) et sa technologie de programmation rendue publique pour permettre à ceux qui le veulent de trouver de nouveaux gestes à exécuter pour la machine, selon les chercheurs.

Le Japon est l'un des pays à la pointe de la robotique mondiale. Entre autres réalisations, le robot Asimo, construit par Honda, est capable de marcher et parler mais ne cherche pas à avoir l'air humain. D'autres machines, comme celles mises au point par Hiroshi Kobayashi à l'université des sciences de Tokyo et Hiroshi Ishiguro à l'université d'Osaka, ont des visages aux traits plus humains, et ont déjà été testées comme réceptionnistes.

Il existe une demande croissante au Japon pour des robots socialement utiles, capables de s'occuper des personnes âgées et des malades, souligne Yoshihiro Kaga, du ministère de l'Industrie. "Nous voulons que ce marché devienne une industrie", souligne-t-il.

HRP-4C est animé par 30 moteurs internes qui lui permettent de marcher et bouger les bras ainsi que huit moteurs supplémentaires dans le visage pour recréer des expressions humaines comme la colère ou la surprise.

CP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top