RTFlash

Avenir

Iridia développe une solution révolutionnaire de stockage massif à ADN

La société Iridia, basée à Carlsbad, en Californie, a mis au point une nouvelle technologie qui pourrait permettre de réduire de 99 % les coûts de fonctionnement d’un datacenter qui stocke 1 exaoctet d’informations sur des SSD, grâce à une puce à ADN consommant une énergie 2 500 fois inférieure à celle des SSD.

Selon le dirigeant de cette jeune société, Murali Parhalad, cette technique offre une densité quatre fois meilleure que celle des bandes et des disques durs magnétiques pour un prix moindre. Cette puce repose sur des cellules de mémoire à base de nanopores ainsi qu’un système capable d’y déplacer et d’y manipuler les données à volonté. Ce système permet à la fois d'écrire des bits sur un brin d’ADN, puis de les relire.

Iridia devait bientôt présenter les premiers prototypes de sa puce. Ils seront remplis de réactifs chimiques, mais la manière d’écrire et de lire des bits sera similaire à celle des puces CMOS. Si ces prototypes fonctionnent comme prévu, la production en série ne sera plus qu’un exercice d’ingénierie linéaire, qui consistera à augmenter au fur et à mesure des générations la densité de cellules de nanomémoire par centimètre carré, ainsi que le nombre de bits par cellule de nanomémoire.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Le Mag IT

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top