RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Internet rapide : l'offre ADSL se déploie en France

Disponible depuis deux mois dans quelques villes, l'abonnement à l'Internet rapide par l'ADSL est promis à un bel avenir en France. L'" assymmetric digital subscriber line " est une technologie qui permet de multiplier la vitesse de transmission d'une ligne téléphonique classique. Avec un abonnement ADSL, le débit constaté est environ dix fois supérieur à celui qu'on obtient avec un modem classique de 56 K. En connexion permanente, il présente en outre l'avantage de ne pas occuper la ligne téléphonique, qui peut continuer à recevoir des appels. Lancée le 3 novembre dans six arrondissements de Paris et trois villes des Hauts-de-Seine, l'offre Wanadoo ADSL de France Télécom compte aujourd'hui " entre 2.000 et 3.000 abonnés ", selon l'opérateur. Trois concurrents de France Télécom, Club Internet, Easynet, et Worldnet, commercialisent eux aussi leur offre ADSL sous leur propre marque après avoir acheté en gros à l'opérateur historique de l'accès à l'abonné. Début décembre, France Télécom a étendu son offre à plusieurs autres villes, comme Lyon, Strasbourg et Lille. C'est d'ailleurs cette extension, que l'opérateur n'a pas soumise à homologation, qui a suscité les menaces de sanction de l'Autorité de régulation des télécoms la semaine dernière (" Les Echos " du 29 décembre). France Télécom compte proposer une offre ADSL dans 250 villes d'ici deux ans, ce qui représente un investissement de 2 milliards de francs. Une étude de Salomon Smith Barney prévoit que 70 à 80 % de la population française sera couverte dans cinq ans. Pour l'instant, l'ADSL reste réservé aux gros consommateurs d'Internet. L'abonnement revient en effet à 450 francs par mois environ pour la location du modem spécial, le forfait téléphonique et l'abonnement au fournisseur d'accès. Mais ce prix pourrait baisser, avec le développement de la concurrence notamment. Salomon Smith Barney prévoit 172.000 abonnés français à l'Internet rapide (ADSL et câble) à la fin de l'année. Le cap du million de clients serait dépassé en 2002. Mais les bénéficiaires du haut débit ne devraient toujours représenter qu'une minorité des internautes (un sur cinq en 2003). Dès son apparition, l'ADSL est déjà en vive concurrence avec le câble aux Etats-Unis (lire ci-dessous) et dans certains pays européens comme la Suisse ou les Pays-Bas, où plus de 80 % des foyers sont reliés au réseau câblé. En France, l'ADSL n'a que 7,5 millions de foyers câblés face à lui. Et l'accès à Internet par le câble, proposé par quelques opérateurs comme Lyonnaise Câble, connaît encore des problèmes techniques qui pèsent sur son développement.

Les Echos/3/1/2000 : http://www.lesechos.fr/hightech/index.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top