RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Internet obéit à la voix de son maître

Le centre de recherche et développement de France Télécom expérimente un accès à Internet par la voix à partir d'un téléphone, fixe ou mobile. L'opérateur utilise la technologie VoiceXML, en cours de standardisation, qui permet de décrire des dialogues dans des pages HTML. " Nous travaillons depuis plus de quinze ans sur la synthèse et la reconnaissance de la parole ", explique Laurent Courtois, responsable d'unité R&D chez France Télécom. Le moteur de reconnaissance vocale PhilSoft et le moteur de synthèse vocale sont déjà utilisés dans divers services d'Itineris (511 et 711), l'annuaire 3617 Quidonc ou le portail audiotel 3223. Aujourd'hui, le système de reconnaissance vocale intègre 10 000 mots dans sa fonction d'annuaire. " Il est prévu de gérer plusieurs millions de mots d'ici à l'année prochaine ", ajoute le chercheur. Dans sa version actuelle, le service existe en trois langues : français, anglais et américain, et allemand. Deux nouvelles langues sont en préparation : l'arabe et l'espagnol. Il est aussi prévu de faire évoluer le service vers le langage naturel, ce qui permettra à l'utilisateur de parler par phrases et non par mots-clés. Lorsque les applications reposant sur cette technologie seront en service, au début de l'année prochaine, les utilisateurs appelleront un serveur vocal doté d'un numéro spécifique. Ils pourront naviguer sur un portail équipé d'outils de reconnaissance vocale et écouter les informations qui les intéressent. " Ces services visent les internautes nomades qui pourront accéder aux sites portails, grand public ou d'entreprise, poursuit Laurent Courtois. Les malvoyants et les opérateurs de téléphonie mobile sont aussi intéressés. " Pour que les utilisateurs puissent accéder à tous les services, il faudra que les bouquets de services et les portails soient configurés pour recevoir les appels vocaux. Les sites pourront confier la vocalisation de leurs pages à leurs hébergeurs. Les directions marketing de France Télécom décideront de la mise en service d'applications vocales par l'opérateur.

OI Informatique : http://www.01-informatique.com/01/index.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top