RTFlash

Internet : les Japonais délaissent l'ADSL au profit de la fibre optique

La fibre optique est en voie de dépasser l'ADSL au Japon. Selon une étude, l'offre par fibre optique devrait séduire en un an plus de 4 millions de souscripteurs supplémentaires. L'institut de recherches spécialisé Yano prévoit que le nombre de souscripteurs à une offre par fibre devrait augmenter de 4,33 millions pour s'élever à 13,13 millions, tandis que celui des abonnés à un service ADSL devrait reculer de 720.000 à 13,29 millions.

Au total, le marché japonais devrait compter à la fin de l'année budgétaire (close au 31 mars 2008) 30,33 millions d'abonnés à Internet par une liaison à haut-débit, soit 3,89 millions de plus que l'année précédente. Ainsi, l'ADSL devrait s'octroyer 44 % du marché, au coude à coude avec la fibre optique avec 43 %. Les 13 % restants revenant à une connexion via le câble.

Il semble que la fibre optique soit parvenue à se faire une place dans ce secteur si concurrentiel en proposant des offres tarifaires très incitatives. Mais les performances techniques nettement supérieures à l'ADSL et le déploiement rapide des infrastructures optiques dans tout le pays expliquent aussi cette tendance. Les abonnés ADSL n'hésitent plus à migrer pour obtenir un accès plus rapide et une offre de services plus large, compte tenu d'une différence de prix très faible. Pour les prochaines années, Yano prévoit ainsi une augmentation du nombre d'abonnements à une offre par une fibre optique directe de quatre millions en rythme annuel. Le Japon compte près de 50 millions de foyers et le gouvernement vise que 90 % d'entre eux s'abonnent d'ici 2010 à un service d'accès à Internet par fibre optique directe.

Tribune

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top