RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Intel veut transformer les PC en points d'accès Wi-Fi

Intel, numéro un mondial des microprocesseurs, a annoncé le lancement au premier semestre 2004 d'un composant électronique qui permettra de créer un point d'accès internet sans fil à la norme Wi-Fi (wireless fidelity) avec un simple PC. Le président d'Intel, Paul Otellini, a précisé au cours d'une réunion avec des analystes que le groupe américain allait intégrer la fonction point d'accès Wi-Fi à son prochain chipset, le composant qui permet au microprocesseur de dialoguer avec les autres composants électroniques de l'ordinateur. Baptisé provisoirement Grantsdale, ce nouveau chipset pourrait rendre beaucoup plus simple la mise en place de points d'accès Wi-Fi à internet, ou "hotspots", mais pourrait également affaiblir des entreprises comme Cisco et Netgear, qui vendent entre 75 et 750 dollars les routeurs sans fil aujourd'hui indispensables pour créer et gérer les "hotspots". Reliés à une connexion haut débit ou à un réseau d'entreprise, les points d'accès à internet à la norme Wi-Fi permettent de surfer sans fil à grande vitesse dans un rayon maximum de 45 mètres depuis un PC, un ordinateur portable ou un assistant personnel équipé d'une carte Wi-Fi. Quand Grantsdale sera commercialisé, normalement au premier semestre 2004, les possesseurs d'ordinateurs équipés d'un processeur Pentium 4 pourront créer et administrer un "hotspot" avec leur PC. Le chipset n'intégrera pas l'antenne radio nécessaire à l'envoi et à la réception des données, et l'installation d'une carte Wi-Fi restera donc nécessaire. Mais Intel a déclaré qu'il prévoyait à l'avenir d'intégrer cette antenne dans ses microprocesseurs. Le projet Grantsdale fait partie de la stratégie engagée par Intel pour promouvoir le Wi-Fi, la technologie la plus populaire en matière de réseaux sans fil. Les puces Centrino d'Intel destinées aux ordinateurs portables, qui combinent un microprocesseur basse consommation et une puce Wi-Fi, ont rapporté deux milliards de dollars à Intel un an après leur lancement, et ont permis à l'entreprise de devenir le premier fournisseur de puces Wi-Fi, a déclaré Paul Otellini. Les ventes de points d'accès Wi-Fi autonomes pourraient baisser si les possesseurs de PC équipés de processeurs Intel se servent de leurs machines pour mettre en place des "hotspots", estime Ken Furer, analyste spécialiste des semiconducteurs et du Wi-Fi chez IDC. Il ajoute que la stratégie d'Intel pourrait également contrecarrer la tendance actuelle selon laquelle les points d'accès Wi-Fi doivent être gérés par des appareils autonomes de plus en en plus évolués baptisés "gateways", qui combinent un modem câble ou ADSL et un routeur sans fil. Grantsdale "représente une menace pour les points d'accès autonomes", déclare Ken Furer, qui estime toutefois que les points d'accès autonomes devraient rester plus répandus que les "hotspots" gérés par des PC. En permettant le partage d'une connexion internet sans avoir à acheter d'appareil supplémentaire, Grantsdale pourrait simplifier la création de réseaux sans fil et permettre aux possesseurs de PC d'économiser de l'argent, estime Nathan Brookwood, analyste pour la société d'études Insight 64. Mais une telle solution nécessite de laisser l'ordinateur allumé 24h/24h pour que le réseau Wi-Fi soit accessible en permanence, ce qui alourdit la facture d'électricité, ajoute-t-il. "Ça en séduira certains", déclare-t-il. "Mais je pense que les points d'accès externes vendus par des firmes comme Linksys ou Netgear pourraient se révéler bien plus efficaces pour résoudre ce problème."

ZDNet :

http://news.zdnet.co.uk/communications/wireless/0,39020348,39118044

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top