RTFlash

Intel s'attaque au haut de gamme informatique avec son Xeon

L'architecture Intel, qui domine les PC avec plus de 8 micro-ordinateurs sur 10, s'est étendue en 1996 et 1997 aux stations de travail, les puissants ordinateurs des chercheurs, ingénieurs et créateurs graphiques, et aux serveurs, les machines qui gèrent les réseaux. La technologie d'Intel est nettement meilleur marché que celle des systèmes existants pour ce type d'ordinateurs, ce qui lui a permis de dépasser largement ses concurrents par le nombre d'unités vendues, avec une croissance de 38 % contre 13 % en 1997, selon le cabinet d'analyse marketing International Data Corp. (IDC). Toutefois, faute de produit suffisamment puissant, Intel restait cantonné aux machines les moins chères, de moins de 25.000 dollars. Avec une vitesse de lancement de 400 MHz (450 MHz d'ici la fin de l'année) et surtout une grande capacité d'adaptation aux besoins grâce aux possibilités d'installation de multiples processeurs en parallèle, Xeon vise le haut du panier, les ordinateurs de plus de 100.000 dollars. Le processeur va pouvoir équiper des ordinateurs "capables de mener des centaines de recherches à la fois pour les processus décisionnels complexes, comme dans la gestion de banques de données, la gestion de stocks ou le contrôle thermique. Mais l'arrivée d'Intel sur ce marché dominé par des systèmes reconnus est entachée par des problèmes de dernières minutes. Les ingénieurs ont découvert la semaine passée l'existence d'un "désaccord" entre Xeon et un ensemble de circuits conçu par Intel. Intel a trouvé une solution à ce problème, sous forme de microcode (logiciel). Mais il faut encore que les constructeurs d'ordinateurs intègrent ce microcode aux machines concernées, ce qui devrait retarder de plusieurs semaines la commercialisation de ces serveurs.

(AFP/27/06/98)

http://www.actualinfo.com

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top