RTFlash

Vivant

Impression 3D en radiothérapie pour traiter le cancer de la peau

En oncologie, l’optimisation du traitement du cancer est l’un des objectifs premiers. En ce sens, l’Hôpital del Mar de Barcelone est le premier centre hospitalier d’Espagne à tirer profit de l’impression 3D pour traiter les tumeurs de taille réduite de certains types de cancers de la peau grâce à la plésiothérapie à fort débit de dose, une sorte de curiethérapie de contact (utilisation de sources de radiation situées à l’intérieur ou proches de la zone affectée).

Cette technique permet d’élaborer et d’ajuster au fur et à mesure le traitement et la dose indiquée pour chaque patient, d’épargner des visites à l’hôpital ainsi que des douleurs ultérieures aux patients, et de limiter les effets secondaires. Son application pour d’autres tumeurs est désormais à l’étude.

L’intégration de l’impression 3D a été rendue possible grâce à la collaboration de l’entreprise BSDI-3DBOTICS, du groupe 3DLAB S.L et des étudiants en licence de bio-ingénierie de l’Université Pompeu Fabra. Elle permettra à terme d’automatiser et d’améliorer la qualité des moules manuels employés pour l’administration de curiethérapie.

Le processus manuel de fabrication des moules qui servent de guide aux sources de radiation présente les limites suivantes : en premier lieu, il est très difficile de parvenir à une géométrie parfaite à la main, tout comme de s’assurer qu’il ne reste pas d’air entre la peau et le moule. Enfin, il constitue une gêne pour le patient puisque le praticien est contraint de travailler sur lui.

Force est alors de constater que l’impression 3D pallie tous ces inconvénients. Un programme informatique permet de déterminer plus facilement l’emplacement des sources de radiations afin d’irradier la tumeur et de personnaliser au mieux le traitement. Tout cela a des répercussions positives sur le malade qui, en plus d’éviter le processus de fabrication manuelle, assiste à la réduction des possibles douleurs causées par l’irradiation de la peau puisque le modèle est virtuel.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Diplomatie

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top