RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Des images en 3D visibles sans lunettes spéciales

L'institut allemand de recherche Fraunhofer a mis au point un écran qui projette des images apparaissant en trois dimensions sans nécessiter le port de lunettes spéciales et sans avoir besoin de se trouver dans l'axe des images. L'écran, présenté au salon informatique CeBIT à Hanovre, génère deux images en deux dimensions légèrement décalées pour faire apparaître les objets en trois dimensions. Une lentille située en face de l'écran projette un rayon lumineux vers l'oeil gauche de l'utilisateur et un autre vers le droit, rendant inutile le port de lunettes 3D. Si le sujet bouge vers un côté, une caméra au-dessus de l'écran enregistre le mouvement et adapte la lentille. D'autres constructeurs électroniques, le néerlandais Philips et le japonais Sharp, ont également développé des écrans 3D sans lunettes. Mais comme ils ne surveillent pas les mouvements de l'utilisateur, ce dernier doit trouver lui-même la meilleure position et s'y tenir.

L'impression de relief est générée par un système astucieux : l'écran projette simultanément deux images bidimensionnelles qui présentent la particularité d'être légèrement décalées l'une par rapport à l'autre. En somme, l'écran exploite le principe même de la vision stéréoscopique humaine. Tout simplement. Encore fallait-il y penser... Et lui donner vie.

Précisément, avec le nouveau système, c'est ce point de vue qui change. Plus besoin de lunettes spéciales ! L'écran est carrément auto stéréoscopique. Le secret réside dans ceci : qu'à tout moment, chaque oeil ne puisse voir qu'une seule des deux images projetées.

Tout ceci nécessite forcément un matériel technique adapté pour saisir l'image ainsi projetée. Ce n'est plus une mais deux caméras qui filment le sujet ou la scène sous deux angles légèrement différents - ceux qui seront exploités à la projection. Les deux images obtenues sont alors divisées en bandes verticales étroites puis recomposées en alternant une bande issue de l'image de la première caméra et d'une bande de l'autre image. Au final, le contenu de l'image apparaît dans l'air, un peu en avant de l'écran.

Reuters

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top