RTFlash

IBM réinvente la carte perforée... à l'échelle nanoscopique

Les chercheurs d'IBM redécouvrent les avantages d'une technique de stockage des données vieille d'un siècle: la carte perforée. Après six ans de travail, les laboratoires du groupe à Zurich, sont parvenus à percer des trous 6.000 fois plus petits que le diamètre d'un cheveu dans une pièce de plastique de la taille d'un timbre-poste, ce qui permet de stocker 100 gigaoctets d'informations. Les données sont enregistrées sous la forme de 1.000 milliards de trous, percés par une nano-aiguille à haute température, précisent les chercheurs. Comme son homologue magnétique, la mémoire mécanique "millipede", autrement dit mille-pattes, possède une pointe fine, la pointe du microscope à force atomique. Ce microscope a été développé par Gerd Binnig sur la base du microscope à effet tunnel et lui a valu le prix Nobel en 1986. Le processus d'écriture dans cette nanomémoire utilise une pointe chauffée, qui perce dans une feuille de matière plastique de minuscules trous de quelques atomes de diamètre. Le Millipede est composé de pointes dont l'extrémité (d'un diamètre de 40 nanomètres) repose légèrement sur une surface plastique lisse en mouvement. Lorsqu'un courant électrique passe dans la pointe, celle-ci est brièvement chauffée à 400 °C : elle fond le polymère, créant une série d'entailles qui codent les informations. Pour lire ces informations, on chauffe l'extrémité de la pointe à une température constante de 350 °C (inférieure à la température de fusion du plastique) tout en la déplaçant sur la surface du polymère. Lorsque la pointe tombe dans une entaille, sa chaleur se dissipe : la baisse de température est alors détectée par un changement de résistance électrique de la pointe. De fabrication simple et utilisant un support bon marché, le Millipede est constitué de 32 rangées de 32 pointes qui se déplacent sur une surface de neuf millimètres carrés. Ces pointes sont en silicium et fonctionnent simultanément, gravant leurs entailles sur une mince couche de plastique qui recouvre un substrat de silicium. Le nombre de pointes peut encore augmenter, et l'utilisation de nanotubes de carbone réduirait leur taille. Millipede stocke jusqu'à 80 milliards de bits par centimètre carré (soit 15 fois plus que le meilleur disque dur magnétique), sous la forme d'entailles microscopiques sur une surface plane de polymère. Au moment où le monde de l'informatique ne jure que par les disques électromagnétiques et les mémoires flash, revenir à la perforation mécanique - même à l'échelle microscopique - peut sembler un retour en arrière. L'apparition il y a 110 ans des cartes perforées avait ouvert la voie aux ancêtres des ordinateurs actuels. "L'un de nos slogans est 'retour vers le futur de la mécanique'", explique Peter Vettiger, directeur de ce projet baptisé Millipede. Cette technologie, selon lui, pourrait notamment être utilisée dans des appareils mobiles requérant une moindre consommation d'énergie. Si IBM décide de poursuivre le programme, les premières "mémoires mécaniques" de ce type devraient être commercialisées d'ici fin 2005, avec une capacité de stockage de 5 à 10 gigaoctets. Les prototypes peuvent stocker jusqu'à vingt fois plus de données que le système magnétique actuel, ce qui représente 25 millions de pages imprimées de données contenues sur la surface d'un timbre-poste, précise la firme. Pour le Nobel Gerd Binnig ce nouveau type de mémoir nano-mécanique constitue une vraie révolution. Le célèbre chercheur ajoute : "On pense toujours que l'électronique, c'est l'avenir. Nous pensons plutôt que l'avenir appartient à la mécanique, conjointement à l'électronique. Nous devons redécouvrir ses vertus et la mémoire millipede constitue un premier pas dans cette direction, une sorte de retour à l'àge de pierre. Redécouvrir l'écriture cunéiforme et constater que la mécanique à une échelle microscopique permet de faire énormément de choses. Ainsi, on pourra atteindre des densités d'enregistrement mille fois supérieures à celles d'aujourd'hui".

Brève rédigée par @RT Flash

Reuters : http://fr.news.yahoo.com/020611/85/2mkks.html

IBM : http://www.zurich.ibm.com/st/storage/millipede.html

Pour la Science :

http://www.pour-la-science.com/numeros/pls-273/disques/illus8.htm

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Les robots vont changer le destin de nos anciens

    Edito : Les robots vont changer le destin de nos anciens

    Bonjour, chers lecteurs de RT Flash, La petite équipe de RT Flash prend quelques jours de repos. Si vous avez la chance de pouvoir en prendre, nous vous souhaitons de bien vous reposer pendant ces ...

  • Vers des transistors 3D de taille atomique

    Vers des transistors 3D de taille atomique

    Des chercheurs du MIT et de l'Université du Colorado ont conçu un transistor en 3 dimensions, deux fois plus compact que ceux disponibles dans le commerce. Le processus ...

  • Une mousse à l’épreuve des balles…

    Une mousse à l’épreuve des balles…

    Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, dirigés par Afsaneh Rabiei, ont mis au point une étonnante mousse métallique légère à l’épreuve des balles standards et perforantes. Cela pourrait ...

Recommander cet article :

back-to-top