RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

IBM développe des interconnexions optiques pour ses prochaines générations de puces

Les laboratoires d'IBM sont proches d'une innovation majeure avec l'élaboration de puces qui utilisent des impulsions lumineuses en lieu et place des signaux électriques pour transporter des informations à une vitesse de 40 Gbit/s. La société d'Armonk a en effet créé un dispositif de faible puissance électrique qui permet de transférer des informations à grande vitesse utilisant la lumière. "Le dispositif, appelé un détecteur d'avalanche photonique, est le plus rapide de son genre et pourrait permettre des avancées qui auront des implications importantes pour l'avenir de l'électronique», explique IBM dans un communiqué.

Le dispositif, détaillé dans un article publié par la revue Nature, est capable de transmettre des données à des vitesses allant jusqu'à 40 Gbit par seconde, en utilisant une alimentation électrique de 1,5 volts. Les signaux lumineux sont transportés sur des circuits de silicium au lieu des fils de cuivre traditionnellement utilisés pour transporter des signaux électriques entre les puces. L'appareil, qui repose sur la technologie actuelle des semi-conducteurs, est particulièrement intéressant sur le plan éco énergétique car il utilise une puissance environ 20 fois moindre que les précédents dispositifs, précise IBM.

L'objectif des chercheurs est de construire une puce d'interconnexion optique qui permettrait la construction d'ordinateurs offrant des performances d'un exaflop, équivalent à 1.000.000.000.000.000.000 opérations à virgule flottante par seconde (flops). Pour mettre ce dernier point en perspective, un ordinateur d'un exaflop serait à peu près 600 fois plus rapide que l'ordinateur le plus puissant du monde, le Cray XT5 « Jaguar » du Laboratoire national d'Oak Ridge au Tennessee, qui atteint 1,75 pétaflop, ou 0,0175 exaflop.

MI

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top