RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Haut débit universel : le gouvernement lance un appel aux opérateurs et aux collectivités

Au total, 500 000 foyers (1,7 % de la population) n'ont aujourd'hui pas accès au haut débit, défini par un minimum de vitesse de connexion de 512 Kbits/s. L'une des mesures phares du plan numérique du gouvernement établit que 100 % des foyers français accèdent au 1er janvier 2010 à l'internet haut débit pour un prix maximum de 35 euros par mois (matériel compris).Dans cette perspective, le gouvernement a lancé lundi 12 janvier, et pour un mois, un appel à manifestation d'intérêt pour un label « internet haut débit universel », à destination des opérateurs privés mais également des collectivités territoriales. Le Premier ministre a réaffirmé son souhait que les collectivités puissent souscrire au label « internet haut débit universel ».

Le premier acteur à avoir manifesté son intérêt n'est cependant pas une collectivité, mais France Télécom-Orange. L'opérateur historique a annoncé aujourd'hui même le lancement d'une nouvelle offre baptisée « Pack Internet Satellite » : une solution de connexion haut débit bidirectionnelle par satellite via sa filiale NordNet, pour un prix de 34,90 euros par mois. L'abonnement inclut le prêt d'une antenne parabolique et d'un routeur Wi-Fi, et permet de bénéficier d'un débit pouvant aller jusqu'à 2Mbits/s et d'échanger jusqu'à 2Go de données par mois. Le Pack Internet Satellite est une « réponse à l'action n° 1 du plan France numérique 2012 », affirme Orange dans un communiqué.

Autre annonce forte du gouvernement, sur le très haut débit : l'Arcep doit mettre en place avant l'été prochain un cadre réglementaire stabilisé favorable au déploiement massif de la fibre optique en France.

Atelier

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top