RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Haut débit : prochaine étape, le VDSL?

En décembre dernier, en présentant le décodeur vidéo DSL développé conjointement avec Thomson Multimédia, Serge Tchuruk, le PDG d'Alcatel, n'y allait pas par quatre chemins : "L'univers concurrentiel des télécoms est sur le point de basculer. Nous allons passer d'une concurrence frontale entre opérateurs historiques et opérateurs alternatifs à une concurrence frontale entre opérateurs télécoms et câblo-satellito-opérateurs". Près d'un an plus tard, le marché est sur le point de donner raison au patron d'Alcatel. Après avoir calé sur le câble et sur le satellite, les acteurs télécoms tiennent leur nouvelle arme pour réinvestir l'univers du broadcast vidéo : la technologie DSL. "D'un point de vue technologique, la ligne d'abonné numérique à très haut débit (VDSL) peut être considérée comme le successeur de la ligne d'abonné numérique asymétrique (ADSL)." Ces lignes, rédigées au quatrième trimestre 2000 par une équipe d'ingénieurs d'Alcatel, résonnent étrangement aujourd'hui, à l'heure où l'ADSL tient le haut du pavé. Mais depuis trois ans, et dans une relative discrétion, les acteurs des télécoms réfléchissent et travaillent sur la "v2" de l'ADSL. Basée sur la même technologie (les signaux VDSL sont transportés sur une paire de cuivre, simultanément et sans interférence avec la voix téléphonique), le VDSL (appellation officielle : Very high bite rate DSL) permet d'atteindre de très hauts débits : il peut fournir jusqu'à 52 Mbit/s en flux descendant et 2 Mbit/s en flux montant sur une seule paire de cuivre. Le VDSL permettra l'accés à des applications requérant une bande passante plus conséquente : la vidéo de haute qualité en premier lieu (HDTV et video à la demande), mais aussi les services interactifs ou la transmission de données à grande échelle. Inconvénient du dispositif : sa portée (la distance entre le réseau à haut débit et le terminal de l'utilisateur) est limitée à 300 mètres en configuration de flux descendant maximal. Une contrainte qui, pour l'instant, restreint considérablement le nombre d'abonnés pouvant être raccordés directement via le réseau de distribution. Pour l'instant...

JDN : http://www.journaldunet.com/0210/021018vdsl.shtml

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top