RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le haut débit français se traîne

Alors que les FAI et opérateurs français glosent sur le haut débit, la France paraît de plus en plus à la traîne de ses grands voisins en matière de performance. En Allemagne, Deutsche Telekom vient ainsi d'annoncer un service ADSL offrant un débit de 3 Mbit/s en réception et 384 Kbit/s en émission pour la modique somme de 120 ? par mois. En France, France Télécom et Wanadoo facture un prix équivalent pour une offre DSL 1 Mbit/s - 256 Kbit/s avec une adresse IP fixe. Au Japon le terme haut débit a encore une autre dimension. Ainsi Yahoo BB compte plus de 3 millions d'abonnés à ses services DSL à des débits compris entre 8 et 12 Mbit/s. Et la firme espère proposer des services allant jusqu'à 26 Mbit/s en 2004. Quant à son concurrent, Acca Networks, il promet pour janvier 2004 des débits pouvant atteindre 50 Mbit/s. En Corée du Sud, des débits de 10 Mbit/s ne sont pas rare et le pays a lancé un plan pour généraliser l'accès à 100 Mbit/s sur réseau Ethernet. Les très haut débit ne sont toutefois pas l'apanage des pays asiatiques. A Stockholm et dans sa banlieue un FAI propose ainsi un débit de 50 Mbit/s pour moins de 50 ?. Dans tous ces pays, un même constat revient. L'Etat a largement encouragé le développement d'infrastructures à hauts débits. De plus des opérateurs alternatifs ont pris un risque financier en investissant dans de nouvelles technologies et infrastructures pour bâtir une offre commerciale différente de celle de l'opérateur historique en place.

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top