RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Haut débit : les Etats Unis perdent du terrain et redécouvrent les vertus de l'intervention publique

USA Today :

http://www.usatoday.com/tech/techinvestor/2004-01-19-broadband_x.htm

Une récente étude des Nations Unies place les Etats-Unis au onzième rang des pays les mieux équipés en Internet haut débit, derrière la Corée du Sud, Hong Kong ou l'Islande. Actuellement 73 % des foyers américains continuent d'utiliser une connexion par ligne téléphonique classique (hors DSL) pour accéder à Internet et la progression du nombre de foyers équipés d'un accès haut débit ralentit (elle est passé de 15 % en 2002 à 21% en 2003). Cette situation, si elle devait perdurer, risquerait d'avoir des effets négatifs sur l'économie du pays. Alors que d'autres gouvernements, de l'Union Européenne ou des pays asiatiques, ont choisi de réaliser de gros investissements dans la construction de réseaux, la stratégie américaine a pour le moment surtout compté sur le secteur privé pour faire avancer la couverture nationale. Mais cette stratégie commence à montrer ses limites (voir article de cette rubrique sur les petites villes américaines qui se transforment en opérateurs de télécoms). Par exemple la chaîne de restaurants LaBelle Management, dont le siège est à Mount Pleasant, dans le Michigan, n'est pas en mesure de relier ses 46 restaurants du Michigan et de l'Indiana sur l'internet haut débit faute d'accès au réseau à un prix raisonnable. Pendant ce temps, en Corée du sud, grâce aux investissements massifs de l'Etat ( 50 millions de dollars l'an dernier), le consultant d'affaires James Rooneypeut se connecter sur le Web 50 fois plus vite que La Belle Management dans le Michigan, et pour un coût bien inférieur ! On mesure mieux le chemin parcouru quand on sait que la Corée du Sud n'avait que 270 000 lignes de téléphones en 1979, contre 30 millions aujourd'hui ! Mais il est vrai que les petits pays asiatiques comme la Corée, Singapour ou Taiwan sont avantagés par leur faible superficie qui permet de développer pour un coût acceptable des réseaux en fibres optiques jusqu'aux foyers à desservir (FTTH). Aux USA en revanche la situation est tout autre et plus de 70 millions de personnes, presque un américain sur quatre, vit dans des régions rurales où il est encore très difficile de disposer d'un accès à l'internet large bande à un prix raisonnable. En outre le maquis des réglementations fédérales et locales ne facilite pas le développement des réseaux haut débit. Mais les choses sont en train de changer et un nombre croissant d'états et de villes américaines ont compris que le seul jeu du marché ne suffirait pas à permettre un accès haut débit pour tous à un prix raisonnable et se sont lancés dans la construction de réseaux numériques pour assurer une meilleure égalité d'accès à l'économie numérique sur l'ensemble du territoire américain.

Brève rédigée par @RT Flash

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top