RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le GPS assisté par téléphone arrive

Une géolocalisation par GPS n'est efficace que si le terminal GPS terrestre reste visible du satellite. Ce qui n'est pas toujours le cas (tunnels, endroit entouré de bâtiments élevés...). Le GPS assisté (A-GPS) - qui allie les capacités du réseau de téléphonie mobile et du réseau satellite - pallie ce problème, dans la mesure où l'opérateur mobile pré localise le terminal. Un mécanisme qu'Orange vient d'expérimenter.

Dans le cadre de ce test, Alcatel a développé pour Orange une solution de GPS assisté de bout en bout. Celle-ci comprend : le serveur de positionnement Alcatel 8608 Enhanced Assisted-GPS, qui transmet au mobile des données dites d'assistance pour qu'il puisse acquérir les signaux GPS plus rapidement qu'un GPS classique, et l'assistant personnel communicant iPAQ hw6515 Mobile Messenger de HP, alliant les modes de transmission radio voix et données à haut-débit sur le réseau Edge et la navigation GPS.

Ces deux équipements utilisent le protocole Secure User Plane Location (SUPL), qui rend la technologie A-GPS accessible à partir de n'importe quel réseau mobile. D'après le constructeur, la plate-forme SUPL est plus économique que les autres solutions basées sur une architecture de contrôle aérien, nécessitant, elles, des adaptations coûteuses pour un réseau mobile. La solution comprend aussi une liaison A-GPS, qui communique directement avec le téléphone portable via un lien IP. Et elle offre la possibilité d'utiliser des téléphones mobiles A1000 de Motorola combinant les fonctions 3G et PDA. L'architecture mise en place autorise l'acquisition des signaux en moins de deux secondes. Cela grâce, notamment, à la performance des données d'assistance fournies par le système satellite européen Egnos (European Geostationary Navigation Overlay Service), précurseur du futur système Galiléo.

L'expérimentation assure une précision de 3 à 5 mètres en extérieur (idéal pour les systèmes de guidage piéton) et d'une dizaine de mètres dans des conditions plus complexes. Car, outre la rapidité d'acquisition des signaux, l'A-GPS autorise la réception des signaux satellites les plus faibles. Ce qui facilite la localisation dans les situations les plus difficiles.

OINet

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top