RTFlash

Google attaque Microsoft de front

Google tente d'aller toujours plus loin sur les terres de Microsoft, même s'il s'en défend. Ses diverses initiatives ne cessent de le démontrer. En octobre dernier, le moteur de recherche star a conclu un partenariat avec Sun Microsystems afin de distribuer la suite bureautique de l'éditeur Open Office à partir de son site. Il élabore en parallèle une adaptation pour le grand public d'une version du système d'exploitation de Linux. Mais la plus grosse salve a été lancée il y a quelques jours. Google a confirmé négocier un accord avec Dell afin de pré-installer un package des logiciels de la firme sur chaque ordinateur Dell. Selon les négociations rapportées le Wall Street Journal, Google s'acquitterait de 10 dollars pour chaque ordinateur Dell vendu. Le contrat porterait sur 100 millions de PC écoulés en trois ans, soit un total de 1 milliard de dollars.

Le lendemain, le célèbre moteur a annoncé la sortie prochaine de la troisième version de son "Desktop", son logiciel de recherche pour PC. Jusque là, le Desktop permettait de chercher n'importe quel document stocké sur le disque dur, quel que soit son format (texte, images, etc.) et son application. Ainsi, le logiciel pouvait même retrouver des documents effacés par accident ou effectuer des recherches dans les mails et les messageries instantanées. La nouvelle mouture du Desktop permettra à l'utilisateur d'accéder à ces mêmes informations personnelles, mais à partir d'une autre machine. Pour cela, la version 3 du Desktop stockera au préalable le contenu du disque dur de l'utilisateur sur ses propres machines.

En rendant nomades les disques durs, Google instaure une autre relation entre utilisateur et PC. Si le moteur de recherche promet que le système assure la sécurité des transferts de données, il admet néanmoins que l'utilisateur devra faire des concessions sur le droit au respect de sa vie privée, le logiciel puisant dans son disque dur.

Tribune

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top