RTFlash

Goodyear invente le pneu intelligent, connecté et…autoréparant

Goodyear avait fait sensation l'an dernier en présentant un pneu révolutionnaire, le « Eagle 360 », une sphère multi-directionnelle pour les véhicules autonomes. Cette année, le fabricant présente une nouvelle version de ce pneu futuriste, le Eagle 360 Urban. Sur ce pneu, Goodyear a ajouté une peau bionique et une surface qui se transforme : « le pneumatique fera partie du système nerveux du véhicule et du monde connecté de l’Internet des objets ».

Plus précisément, la « peau bionique » est composée d’un réseau de capteurs permettant de contrôler son propre statut et de recueillir les informations sur son environnement, comme l’état de la route. Connecté aux autres véhicules, aux infrastructures et aux systèmes de gestion de la mobilité, le pneu reçoit en temps réel toutes les informations nécessaires à la bonne circulation d’un véhicule. Il est doté d’intelligence artificielle lui permettant de choisir l’action la plus appropriée selon les conditions environnementales mais également d’apprendre de ses actions antérieures.

Le revêtement du pneu, cette « peau bionique » est faite de polymères super-élastiques lui offrant une flexibilité « similaire à la peau humaine » précise Goodyear. La couche recouvre un matériau en mousse flexible mais suffisamment solide pour supporter le poids d’une voiture. Les mécanismes sous la surface du pneu permettent aux composants de changer de forme par impulsions électriques (comme le fonctionnement des muscles humains). Ainsi, des alvéoles peuvent apparaître sur routes humides, ou se rétracter pour laisser une surface lisse sur route sèche.

De plus, ce pneu peut s’auto-réparer : si la peau est endommagée, les capteurs localisent le problème. Le pneu pivote pour que l’endroit abîmé ne soit pas en contact avec la route et débute son auto-réparation. Cette dernière est réalisée grâce à des matériaux conçus pour s’écouler à travers la perforation. Goodyear précise : « ils réagissent physiquement et chimiquement entre eux pour former de nouvelles liaisons moléculaires et fermer la perforation ».

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Goodyear

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Les transports de demain

    Edito : Les transports de demain

    Dans le débat qui se développe autour de la question de l’avenir des transports dans le monde, on se focalise surtout sur la problématique de la voiture autonome. Il s’agit certes d’une rupture ...

  • Avion supersonique : la course mondiale est relancée

    Edito : Avion supersonique : la course mondiale est relancée

    Depuis l’arrêt du Concorde, l’avion supersonique franco-britannique, construit à seulement seize exemplaires, qui vola pour la première fois le 21 mars 1969 et fut exploité en vols commerciaux du 21 ...

  • Mondial 2018 : La voiture électrique va enfin décoller...

    Edito : Mondial 2018 : La voiture électrique va enfin décoller...

    Le parc automobile mondial a doublé depuis 20 ans et il était estimé à environ 1,4 milliard de véhicules en 2017. Ce parc, qui est déjà responsable d’environ 18 % des émissions mondiales de CO2, ...

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top