RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

La Gironde va accueillir l'un des deux lasers les plus puissants du monde

Le département de la Gironde se prépare à accueillir l'une des deux installations laser les plus puissantes du monde, le Laser Mégajoule (LMJ), un instrument destiné à la mise en oeuvre d'un programme de simulation pour garantir la sécurité et la fiabilité des armes de dissuasion. Le LMJ doit être installé à une trentaine de kilomètres au sud de Bordeaux, sur le territoire de la commune du Barp, au sein du CEA-Cesta (Commissariat à l'énergie atomique/Centre d'études scientifiques et techniques d'Aquitaine) qui emploie un millier de personnes dont 300 travaillent déjà sur la préfiguration du Laser Mégajoule. La seule autre installation comparable au monde doit être édifiée à Livermore, en Californie. Pour le préfet d'Aquitaine, préfet de la Gironde, Christian Frémont, à la tête du comité de pilotage qui a présenté le LMJ cette semaine, "il s'agit du plus important projet industriel actuel en France, avec deux milliards d'euros d'investissements et plusieurs milliers d'emplois à terme, dans des secteurs très en pointe, comme la physique des lasers et l'optique". Ce projet d'une envergure exceptionnelle a été décidé en 1996, après le dernier essai nucléaire français dans le Pacifique (le 27 janvier 1996), et la signature du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires par la France. Les travaux doivent débuter en mars 2003, et le LMJ doit être opérationnel fin 2009. La construction du bâtiment de 40.000m2 et 45 mètres de haut a été confiée au groupe Bouygues. Jusqu'à un millier de personnes (800 en moyenne) devraient travailler sur le chantier lors des phases les plus actives, lors de l'installation des matériels techniques. Constitué de 240 faisceaux lasers carrés de 40cm de côtés, le LMJ atteindra au total une puissance de 1,8 mégajoule (comparable à celle rencontrée dans les étoiles), convergeant sur une petite cible d'à peine deux millimètres de diamètre et quelques centaines de microgrammes de deutérium et de tritium (isotopes lourds de l'hydrogène). "On va partir de 240 petites sources correspondant à celles utilisées dans un lecteur de CD, que l'on va amplifier, aligner et synchroniser sur 100 mètres de distance", explique Serge Durand, directeur du CEA/Cesta. Un prototype opérationnel, appelé LIL (Ligne d'intégration laser), déjà sur place, équivalent à un trentième du LMJ, a effectué sa première "montée en puissance" le mois dernier, atteignant une énergie d'un kilojoule. Il doit atteindre 15 kilojoules d'ici la fin de l'année, devenant alors (momentanément) le plus puissant laser du monde. Construit pour la Défense nationale, le LMJ doit cependant être ouvert aux scientifiques pour des expériences civiles dans des domaines variés comme la physique des plasmas, l'astrophysique ou la physique nucléaire, et offrir ainsi l'opportunité d'étudier la matière dans des conditions extrêmes de densités et de températures. Son installation doit s'accompagner de celle de nombreuses entreprises de sous-traitance, notamment dans le domaine de l'optique et du laser, ainsi que d'organismes de formation et de recherche de haut niveau, entre le pôle universitaire bordelais et le bassin d'Arcachon. Elle pourrait également générer de nombreuses constructions immobilières pour accueillir cette nouvelle population, dans un secteur que les décideurs régionaux souhaitent promouvoir sous le nom de "Route des Lasers".

AP : http://fr.news.yahoo.com/020709/5/2o41z.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Des messages secrets stockés sur des molécules

    Des messages secrets stockés sur des molécules

    En utilisant les propriétés de polymères photosensibles qui permettent la modification lumineuse d'informations stockées à l'échelle moléculaire, le chercheur Niklas Felix König et ses collègues de ...

  • Une mousse à l’épreuve des balles…

    Une mousse à l’épreuve des balles…

    Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, dirigés par Afsaneh Rabiei, ont mis au point une étonnante mousse métallique légère à l’épreuve des balles standards et perforantes. Cela pourrait ...

  • Volkswagen mise sur l’impression 3D métallique

    Volkswagen mise sur l’impression 3D métallique

    A Chicago, au salon IMTS, le constructeur automobile Volkswagen a annoncé que des pièces en métal imprimées en 3D seront intégrées aux véhicules et accessoires de la ...

Recommander cet article :

back-to-top