RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Génétique : les gènes paternels favorisés chez les mammifères !

On le sait, le génome des mammifères est constitué à parts égales d'ADN maternel et paternel. Mais une étude américaine vient de montrer que les gènes hérités du père seraient plus nombreux à s'exprimer. « C’est une découverte exceptionnelle qui ouvre la porte à une exploration tout à fait nouvelle de la génétique humaine », a déclaré Fernando Pardo-Manuel de Villena, professeur de génétique à l’Ecole de médecine de l’Université de Caroline du Nord et auteur principal de l’étude.

Les scientifiques connaissaient jusqu’à présent 95 gènes qui ne s’expriment pas de la même façon selon qu'ils proviennent de la mère ou du père. Ces gènes, dits  « soumis à empreinte », et les mutations qu'ils comportent peuvent avoir une influence sur certaines maladies. « Nous avons découvert qu’en plus de ces 95 gènes, il y en a des milliers d’autres qui ont un effet différent en fonction de leur origine parentale », note Fernando Pardo-Manuel de Villena.

Ces découvertes pourraient avoir des implications importantes sur de nombreux protocoles de recherche biomédicale. En effet, la plupart des expériences menées sur des modèles animaux ne prennent pas en compte l'origine des gènes mais se focalisent sur leur seule expression. Comme le souligne l'étude, « Etudier ces maladies avec des souris de laboratoire génétiquement modifiées qui prennent en compte le parent d’origine va apporter aux scientifiques des connaissances plus précises sur les causes sous-jacentes des maladies et donc sur de possibles interventions thérapeutiques ».

Ces mutations génétiques sont impliquées dans de nombreuses maladies, comme le diabète de Type 2, les maladies cardiaques, la schizophrénie, l’obésité ou les cancers.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top