RTFlash

Matière

Un générateur solaire flexible pour les satellites

L’équipe “matériaux et structures” du Laboratoire de mécanique et d’acoustique (LMA) de Marseille a conçu un nouveau matériau actuellement étudié par Thales Alenia Space en vue d’améliorer ses engins. "Il s’agit d’un générateur solaire flexible", explique Stéphane Bourgeois, chef du projet au LMA. "Un tapis de cellules photovoltaïques que le satellite plie et déplie selon ses besoins en énergie et qui peut faire 25 mètres".

Le mètre-ruban classique est instable : on ignore où va apparaître le pli. Le nouveau matériau en question est, lui, “bistable”. C’est un ruban composite qui, en l’absence de forces extérieures, prend deux positions stables, enroulée ou déroulée. “Tout comme une barrette pour les cheveux”, précise un autre chercheur Bruno Cochelin.

Le succès revient aux méthodes de modélisation et de simulation numérique qui prédisent le comportement du matériau, développées en calculant les forces nécessaires à déformer la matière. Son déploiement est alors harmonieux et contrôlable. L’étude est menée depuis une dizaine d’années et la mise en orbite du dispositif est prévue dans quatre à cinq ans.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

L'Usine Nouvelle

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top