RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

Des galaxies très anciennes

Des astronomes britanniques et américains affirment avoir capté la lumière d'étoiles figurant parmi les premières à s'être allumées dans l'univers. Andrew Bunker (Université d'Exeter) et ses collègues ont observé des galaxies très anciennes, peut-être les plus anciennes observées jusqu'à présent. Leur lumière aurait mis 13 milliards d'années pour nous parvenir, alors que l'âge estimé de l'univers est de 14 milliards d'années. Cela signifie que les télescopes mobilisés pour la circonstance -Hubble, Spitzer, Keck- observent ces galaxies telles qu'elles étaient quand l'univers avait moins d'un milliard d'années. Grâce aux images infrarouges prises par l'observatoire spatial Spitzer, les chercheurs ont pu évaluer la masse de ces galaxies et curieusement elles sont plutôt costaudes. Alors que l'univers n'avait que 5 % de son âge, ces galaxies avaient déjà 300 millions d'années au compteur, selon les calculs des chercheurs, qui présentaient leurs travaux devant le congrès de la Royal Astronomical Society, cette semaine à Birmingham.Ce n'est pas la première fois que l'on découvre des galaxies déjà massives dans un univers jeune. Début mars une autre équipe présentait un amas de galaxie déjà ancien dans un univers de moins de 5 milliards d'années (lire ci-contre). Cela signifierait que l'âge sombre de l'univers, avant l'apparition des premières étoiles, s'est achevé plus tôt qu'on ne pensait, moins d'un demi-milliard d'années après le Big Bang, suggèrent Bunker et ses collègues.

NS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top