RTFlash

Le fossé démographique entre les hommes et les femmes se comble

Selon les experts de l'International Longevity Center et de l'American Association for Retired Persons (AARP), le fossé démographique qui, durant tout le XXe siècle, séparait les hommes et les femmes dès l'âge de 65 ans, est en train, tout doucement, de se rééquilibrer. Effectivement, le siècle dernier a vu l'espérance de vie des femmes s'allonger tandis que les hommes souffraient de plus en plus de maladies cardiaques et pulmonaires. Mais depuis la fin des années 1970, nombreux sont les hommes qui ont arrêté de fumer alors que dans le même temps, la médecine a trouvé des traitements plus efficaces pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires. Les plus récentes statistiques reflètent déjà ces évolutions. Ainsi au plan national, le pourcentage de veuves âgées de 65 à 74 ans a baissé de 10% entre 1980 et 2000, et le nombre de femmes vivant seules a atteint un pic vers 1985 pour redescendre ensuite. Cependant, on dénombre toujours 40% de femmes plus âgées vivant seules, contre 17% d'hommes appartenant à la même fourchette d'âge. Un quart seulement des femmes âgées de plus de 75 ans sont toujours mariées, tandis que les deux tiers des hommes le sont. Néanmoins, pour les personnes les plus âgées, c'est-à-dire au-dessus de 85 ans, le fossé reste grand. Dans cette tranche d'âge, il existe en effet 4 hommes pour 10 femmes, un rapport qui ne devrait évoluer que très légèrement d'ici 2025. L'impact de cette réduction du fossé démographique sur la santé publique sera significatif. Ainsi certains gérontologues estiment qu'une augmentation de 10 % en faveur des hommes dans le rapport démographique réduirait de 16 % le nombre de personne devant résider dans des maisons de retraite ou médicalisées.

BG http:// :

http://www.boston.com/dailyglobe2/045/nation/Gender_gap_narrows_among_older_adults+.shtml

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top