RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Ford, GM et Daimler-Chrysler regroupent leurs achats en ligne

General Motors et Ford ont décidé de regrouper les efforts qu'ils avaient chacun entrepris pour lancer un portail de gestion de leurs achats, et d'y associer le troisième géant de l'automobile, Daimler-Chrysler. Objectif : mettre en ligne toutes leurs relations avec leurs fournisseurs au sein d'un portail consacré au " business to business " (B2B). Dans la pratique, ce système de bourse d'échange permet de conduire des appels d'offres en ligne en tenant compte de divers paramètres. Un constructeur peut formuler la requête suivante : " J'ai besoin de 100.000 bougies avec telles spécifications qui doivent être impérativement livrées à telle usine dans exactement une semaine. " Les équipementiers peuvent répondre en fonction de leurs dispositions : " Je n'ai pas les bougies " ou " Je peux livrer les bougies, mais mes camions sont utilisés et cela vous coûtera plus cher en transport ", ou " J'ai les bougies et je peux livrer à temps ". Cette bourse d'échange réduit les coûts de transaction car ces discussions sont conduites en ligne à partir des informations recueillies sur les chaînes logistiques automatisées des équipementiers. Elle peut aussi intégrer un système automatique de facturation qui diminue les coûts de ce poste. Enfin, tout en diminuant les prix d'achat par un système d'appel d'offre, elle donne des opportunités aux équipementiers. Cette bonne exploitation des chaînes logistiques des partenaires et du constructeur devrait permettre de réaliser des économies de près de 1.000 dollars par véhicule. Renault et Nissan affirment également " faire partie de cet accord " et expliqueront cette semaine selon quelles modalités. Cependant, ces partenaires ne pourront pas conduire d'achats groupés de pièces automobiles, car cette pratique irait à l'encontre des lois antitrust américaines. Une étape essentielle vient néanmoins d'être franchie vers la commande en ligne des consommateurs et la construction à la demande, comme le fait Dell Computer pour ses micro-ordinateurs et ses serveurs.

Tribune : http://www.latribune.fr/Tribune/Online.nsf/Articles/20000228127803?OpenDocument

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top