RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Financement de la fibre optique : les pistes envisagées

A l'occasion des 4èmes Assises du Très Haut Débit en juin dernier, le sénateur Maurey, en charge de trouver les moyens de financer le déploiement des réseaux FTTH, a fait un point sur les solutions envisageables. Il faut dire que le compte n'y est pas. 30 milliards d'euros, c'est au bas mot ce que coutera ce déploiement afin de tenir les objectifs hautement ambitieux du gouvernement : 75 % de la population couverte en 2020 et 100 % en 2025...

Inutile donc de préciser que l'apport de l'Etat (2 milliards d'euros tirés du grand emprunt et 8 à 10 milliards supplémentaires sur 15 ans) sera nettement insuffisant pour financer le projet. Déjà, le sénateur plaidait pour une solution pas vraiment populaire. "Avec toute la volonté du monde, en intégrant l'apport des fonds européens ou des collectivités locales, le financement ne sera pas bouclé. On réfléchit donc à d'autres pistes comme l'augmentation des abonnements ADSL. Les prix n'ont pas bougé depuis des années et je pense qu'il serait acceptable pour les usagers de débourser par exemple 2 euros de plus par mois. Une telle mesure dégagerait environ 600 millions d'euros par an".

Selon Hervé Maurey, il faudrait trouver entre 600 et 700 millions d'euros par an pour couvrir 98 % du territoire en fibre. Malgré la hausse de la TVA sur les abonnements triple play, qui feront mécaniquement augmenter leurs prix, ce choix semble se confirmer aujourd'hui. Mais pour rendre cette augmentation moins douloureuse, elle serait également appliquée à la téléphonie mobile et fixe. Cette solution serait préférable à une éventuelle taxe supplémentaire sur le chiffre d'affaires des opérateurs télécoms, estime le sénateur.

ZDnet

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top