RTFlash

Avenir

Des fibres de carbone remplacent l’acier dans le béton armé

Des chercheurs allemands ont mis au point un nouveau type de béton armé dans lequel un treillis en fibres de carbone remplace l’armature d’acier, traditionnellement utilisée. Ce nouveau matériau a reçu le Prix allemand de l’avenir le 30 novembre 2016, relate le Portail pour la Science de l’Ambassade de France en Allemagne.

Le carbonbeton est un béton armé dans lequel l’armature d’acier est remplacée par des fibres de carbone extrêmement solides. Les armatures en fibres de carbone sont produites en utilisant un procédé textile : jusqu'à cinquante mille fibres de carbone sont combinées pour former un fil. Les fils sont, à leur tour, transformés dans une machine textile et pourvus d'un revêtement de stabilisation.

Les fibres peuvent être orientées de telle sorte qu'elles fournissent les meilleurs résultats dans le béton. Les fibres de carbone ainsi produites sont plus légères que l’acier tout en offrant plus de résistance à la charge. En outre, elles ne souffrent pas de la corrosion. Ces différents avantages permettent de réduire significativement l’épaisseur des parois. Les fibres de carbone étant flexibles, les constructions peuvent aussi bien suivre des lignes courbes que droites et donc aussi permettre des innovations architecturales.

160 millions de tonnes d’acier sont destinées à être incorporées, chaque année, dans du béton armé dans le monde. La diffusion du Carbonbeton à large échelle permettrait de réduire la quantité de ciment et d’acier nécessaire, dont la production est fortement émettrice de CO2. Les premiers essais réalisés avec ce nouveau type de béton montrent que le procédé pourrait remplacer le béton armé traditionnel dans tous les types de construction, selon le site dédié au matériau. La construction d’un bâtiment prototype – le « Cube » - destiné à abriter des bureaux, et entièrement construit de la sorte, sera lancée dans quelques mois. 

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

C3

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Une mousse à l’épreuve des balles…

    Une mousse à l’épreuve des balles…

    Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, dirigés par Afsaneh Rabiei, ont mis au point une étonnante mousse métallique légère à l’épreuve des balles standards et perforantes. Cela pourrait ...

  • Un matériau souple transparent en soie et nanotubes de carbone

    Un matériau souple transparent en soie et nanotubes de carbone

    Des chercheurs de la Swanson School of Engineering de l’Université de Pittsburgh ont montré que la soie, combinée à des nanotubes de carbone, pourrait donner naissance ...

  • Les nanotechnologies passent au vert

    Les nanotechnologies passent au vert

    Des chercheurs de l’Institut des nanotechnologies de Lyon, du laboratoire Ingénierie des matériaux polymères, de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse et de ...

Recommander cet article :

back-to-top