RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Fibre optique : beaucoup d'appelés mais peu d'élus !

Petit à petit, la fibre optique fait son nid. Le dernier Observatoire du très haut débit de l'Arcep (le régulateur des télécoms), qui couvre les trois derniers mois de l'année 2009, montre que les opérateurs ont accéléré les déploiements dans les immeubles.


Le cadre réglementaire qui clarifie enfin les règles du jeu en termes de mutualisation des réseaux FFTH (fibre jusqu'à l'abonné), avec notamment le concept de fibres sunuméraires, commence à faire ses effets.


A fin décembre 2009, l'Arcep a ainsi comptabilisé plus de 4,5 millions de logements se situant à proximité d'un réseau en fibre optique. Plus de 40 000 immeubles sont désormais raccordés à un réseau fibre (+ 11% sur un trimestre) et 800 000 logements se situent dans ces immeubles et sont donc déjà éligibles à une offre FTTH (+ 8% sur le trimestre).


Reste que les abonnements tardent à décoller : on ne compte que 70 000 abonnés FTTH, c'est néanmoins 20 000 de plus par rapport à fin juin 2009 mais seulement 10 000 de plus par rapport à fin septembre.


Il faut dire que les offres des opérateurs sont encore assez rares, excepté Numéricable qui affiche plus de 220 000 abonnés mais en utilisant la technologie FTTB (fibre jusqu'à l'immeuble).


Les déploiements FTTH devraient néanmoins encore s'accélérer puisque les opérateurs ont officialité leurs offres d'accès à leurs réseaux dans le cadre de la mutualisation. Sur la base de ces offres, les opérateurs peuvent maintenant engager des discussions préalablement à la signature des accords de co-investissements.


L'Arcep a également fourni ses derniers chiffres concernant le haut débit. Au 31 décembre 2009, la France compte 19,69 millions d'abonnements haut et très haut débit (+ 10% sur un an) dont 19,4 millions d'abonnements haut débit (95% en ADSL). Le marché de gros du haut débit par DSL atteint 9,7 millions d'accès (+ 1,1 million en 2009) dont 7,7 millions accès en dégroupage (6,4 millions en dégroupage total).


NO

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top