RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Feu vert pour la plus grande ferme éolienne marine britannique

Le gouvernement britannique a donné son accord le 17 février pour la construction d’un immense projet de ferme éolienne offshore, baptisé « Dogger Bank Creyke Beck ». Au total, près de 400 éoliennes d’une puissance unitaire de 6 MW vont être installées en mer du Nord, au large de la côte Nord-Est de l’Angleterre. Ce chantier de 2,4 GW constitue le plus grand projet en matière d’énergie renouvelable jamais mené au Royaume-Uni.

Concrètement, la ferme se composera de 2 parcs distincts, ayant chacun une puissance installée de 1,2 GW. Ces derniers s’étendront sur une surface d’environ 500 km2, en eaux peu profondes, à environ 130 km des côtes. Cet ensemble devrait permettre la production totale d’environ 8 TWh d’électricité chaque année, soit l’équivalent de deux centrales nucléaires et de quoi alimenter en électricité plus de 1,8 millions de foyers.

Une fois construit, « Dogger Bank Creyke Beck » deviendra, grâce à ses 2,4 GW de puissance totale installée, le second site de production d’électricité le plus puissant du Royaume-Uni, derrière la centrale à charbon de Drax (3,9 GW).

Ce projet est conduit par le consortium cialis canada pharmacy qui regroupe l’énergéticien allemand RWE, le britannique SSE, et les norvégiens Statkraft et Statoil.

Cette ferme éolienne marine géante sera réalisée dans une zone très venteuse et donc particulièrement favorable au développement de l’éolien offshore. Le consortium qui mène le projet envisage donc de construire d’autres parcs éoliens dans la même zone par la suite. Au total, le projet final devrait s’étendre sur une surface totale d’environ 8500 km2, soit la superficie de la Corse, et la puissance installée totale devrait alors atteindre les 7,2 GW.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Clean Technica

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top