RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Une étude prévoit deux milliards d'abonnés au portable en 2005

Le marché mondial du téléphone portable devrait atteindre les deux milliards d'abonnés d'ici la fin 2005, porté par une forte demande des pays en développement en Asie et en Amérique latine, prévoit jeudi le cabinet de consultants Deloitte & Touche. Les appels vocaux devraient rester le premier moteur des profits et des revenus des sociétés de téléphonie mobile, avec des volumes en progression constante, grâce à la baisse des prix et à une facilité d'utilisation accrue, estime le cabinet.

Le taux de pénétration du mobile devrait dépasser les 100 % sur certains marchés où des utilisateurs souscrivent par exemple un deuxième abonnement pour le transfert des données ou pour leur convenance personnel. Le secteur comptait en juillet dernier 1,5 milliards d'utilisateurs. "Le contenu mobile le plus apprécié et le plus lucratif continuera à tourner autour de la notion de personnalisation du combiné, comme les sonneries, musicales ou non, les fonds d'écrans et les jeux de base", estime Deloitte dans son panorama du secteur télécoms en 2005.

Les opérateurs traditionnels de téléphonie fixe vont continuer à subir des pressions sur leurs marges en raison de la compétition des opérateurs mobiles ou des solutions de téléphonie sur internet (voix sur IP ou VoIP), même si la grande majorité des appels vocaux va toujours s'effectuer sur leurs réseaux, estime le rapport. "Les opérateurs fixes devraient mettre en avant les capacités supérieures de leurs réseaux et investir dans des téléphones multi-fonctions, qui offrent plus de confort comme la mémorisation des numéros, les messages textes et la possibilité d'organiser des conférences, afin de stimuler le volume des appels" estime Deloitte.

L'identification radio pourrait devenir le segment porteur du marché, estime Deloitte, avec des secteurs allant de la distribution à l'automobile qui accélèrent l'adoption de cette technologie destinée à réduire le vol, le gaspillage et à améliorer la productivité. "En 2005, l'identification par fréquence radio (Radio Frequency Identification, RFID) va enfin sortir du laboratoire pour investir le marché (...) D'ici la fin de l'année, plus de 10 milliards d'étiquettes RFID auront été vendues et utilisées", estime Deloitte.

Des géants de la grande distribution comme l'américain Wal-Mart ou le britannique Tesco sont sur le point de remplacer les codes barres de leurs produits par des puces RFID. Avec les nouvelles étiquettes, ils vont pouvoir suivre à la trace les marchandises, signaler les besoins de réassortiment, améliorer l'efficacité des approvisionnements et réduire les coûts. Les analystes estiment que cette technologie et les réductions de main d'oeuvre qu'elle autorise, comme un contrôle automatique des inventaires, pourrait permettre à Wal-Mart d'économiser 1,3 milliard de dollars par an, pour un chiffre d'affaires annuel d'environ 256 milliards de dollars. Deloitte estime que la collecte, la mise en forme et l'exploitation des données RFID va devenir une industrie importante, avec des applications allant de la santé à la construction en passant par les transports.

http://www.reuters.fr/locales/c_newsArticle.jsp?type=techNews&localeKey=fr_FR&storyID=7359389" title="Reuters">Reuters

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top