RTFlash

Une étude américaine mesure l'impact de l'internet sur la vie quotidienne.

Il y a une vie avant et une vie après Internet. C'est en gros ce que démontre l'étude réalisée par un cabinet américain Greenfield (basé à Westport, Connecticut) et dévoilée à New York hier pendant Internet World, le plus grand salon mondial sur l'industrie en ligne. Sur les 4 300 personnes interrogées pour l'enquête, 67 % affirment qu'Internet leur a "ouvert le monde". En fait, les familles américaines qui sont aujourd'hui connectées considèrent que l'arrivée du réseau a littéralement changé tous les aspects de leur vie. Ils ne regardent plus la télévision de la même façon ou passent désormais davantage de temps à écrire à des amis ou parents. Et un tiers d'entre eux prédisent qu'ils vont utiliser Internet encore plus l'année prochaine... Les données sont encore plus précises : 71 % des personnes interrogées disent se connecter systématiquement dès qu'ils rentrent chez eux. Et pour s'informer, ils comptent sur le Net, au moins autant que sur les journaux ou la radio. Pour mieux mesurer l'impact d'Internet sur la structure familiale, l'étude met en scène une famille imaginaire. Le père, Greg Greenfield, 46 ans, se connecte tous les soirs depuis trois ans. S'il utilise le Web pour son information, il y voit aussi un outil efficace pour acheter des éléments pour son hobby préféré : les trains électriques. Et comme 84 % des gens, il lui arrive aussi de jouer en ligne... Sa femme, Georgette Greenfield, 45 ans, est institutrice et a décidé, comme 19 % des internautes, que le réseau était plus important pour elle que la télé. Et comme 81 % des femmes citées par l'étude, elle utilise beaucoup le courrier électronique et pense qu'Internet lui fait gagner du temps (89 % des gens). Enfin, Gerry, leur rejeton de 17 ans, passe 20 heures par semaine en ligne sous la surveillance de ses parents, et beaucoup plus sans qu'ils s'en rendent compte. Comme 25 % des adolescents, il est autorisé par ses parents à acheter en ligne et il se fournit principalement en CD. Au moins une fois par semaine, il se connecte pour des recherches sur un devoir scolaire. Et ce n'est qu'un début... Les familles françaises seront-elles autant touchées par la révolution Internet ? Compte tenu du prix toujours prohibitif des communications, on peut parier sur un impact un peu moins fort. Mais qui sait ?

Transfert : http://www.transfert.net/home.htm

http://www.greenfieldcentral.com

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top