RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Etats-Unis : feu vert au 1er essai de thérapie à base de cellules souches d'embryon

La société de biotechnologies américaine Geron Corporation a annoncé avoir obtenu l'autorisation de lancer le premier essai sur l'homme d'une thérapie utilisant des cellules souches embryonnaires. Cet essai concernera des patients paralysés à la suite de lésions de la moelle épinière.

Dans un communiqué, la firme californienne a indiqué que la FDA, l'agence américaine des médicaments, avait donné son accord pour un essai de phase I appelé GRNOPC1. Un essai de phase I est conduit sur un petit nombre de patients afin de montrer la bonne tolérance pour l'homme d'une thérapie innovante. "L'accord permet à Geron de lancer la première étude au monde sur l'homme utilisant une thérapie basée sur l'utilisation de cellules souches embryonnaires humaines", a indiqué la société.

L'annonce de la compagnie n'était pas confirmée sur le site internet de la FDA. L'objectif de l'essai GRNOPC1 est d'injecter sur des volontaires paralysés des cellules dérivées de cellules souches embryonnaires humaines, dans l'espoir qu'elle puissent régénérer les cellules nerveuses endommagées et, potentiellement, permettre à la personne paralysée de retrouver la sensibilité et la faculté de mouvement.

La société a indiqué qu'elle avait soumis à la FDA un dossier de 21.000 pages pour appuyer sa demande d'autorisation, arguant que la thérapie avait montré son efficacité sur des souris et des rats. Les cellules souches embryonnaires sont les seules cellules souches à avoir la capacité de se développer en n'importe quel type de cellules (elles sont pluripotentes). La principale difficulté pour les chercheurs est d'obtenir que les cellules souches embryonnaires "se différencient" pour devenir les cellules qu'ils souhaitent obtenir, sans risquer de se transformer en cellules indésirables comme des tumeurs.

AFP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top