RTFlash

Les Etats Unis accentuent leur effort de recherche pour maintenir leur suprématie technologique

En 2002, les Etats-Unis ont investi 2,8% de leur PIB, soit 290 milliards de dollars en Recherche et Développement, l'Europe des quinze 1,8 % et le Japon 3%. La France se situe à 2,2 % avec 26 milliards de dollars. Cet effort de R&D colossal explique en grande partie la position dominante qu'occupe les Etats-Unis dans les secteurs de pointe tels que les biotechnologies ou les technologies de l'information. L'industrie constitue un acteur essentiel de ce leadership puisqu'elle finance plus des deux tiers de l'effort national de R&D et réalise plus des trois quarts des dépenses de recherche. Mais il est important de souligner que les Etats Unis ont parallèlement augmenté de 8% leur effort en faveur de la recherche fondamentale qui représentera à elle seule 25,5 milliards de dollars en 2003, un montant équivalent à l'effort global de recherche de la France ! Alors que le Congres n'a pas terminé l'adoption du budget fédéral pour l'année fiscale 2003, le Président Bush a publie le 3 février dernier son projet détaille de budget pour 2004. La part réservée a l'ensemble de la recherche et développement sur le plan fédéral atteint le montant record de 122,7 milliards de dollars, en hausse de 6,7% par rapport a 2003. Cette augmentation bénéficie principalement aux programmes de développement du Department of Defense et aux programmes de recherche du nouveau Department of Homeland Security. Le programme inter-agences "Networking and Information Technology R&D" (NITRD) continue a figurer parmi les priorités du gouvernement fédéral en matière de R&D, avec les nanotechnologies et le changement climatique. Avec 2179 millions de dollars, le budget consacre en 2004 au programme NITRD progresserait de 6% par rapport a 2003. Le principal bénéficiaire de cette augmentation est le Department of Health and Human Services avec une contribution de 441 millions de dollars (+18%), qui reflète l'importance accordée aux programmes de bioinformatique. Avec une contribution de 724 millions de dollars (+7 %), la National Science Foundation (NSF) reste le leader du programme NITRD. En 2004, ce programme continuera a concentrer ses efforts sur la sécurité des réseaux, la fiabilité des logiciels et des systèmes, les technologies de capteurs et la miniaturisation des architectures pour le calcul a haute performance. Le projet de budget fédéral 2004 sera examiné par le Congres a partir de l'été prochain. Budget de la recherche :

http://www.ostp.gov/html/budget/2004/2004.html

AAAS : http://www.aaas.org/spp/rd/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Volvo accélère sa course vers le camion autonome

    Volvo accélère sa course vers le camion autonome

    En septembre dernier, Volvo faisait sensation en présentant un prototype de tracteur routier autonome, à propulsion électrique, sans cabine, destiné aux courtes distances comme celles effectuées sur ...

  • Première expérimentation du TER Hybride en France

    Première expérimentation du TER Hybride en France

    Dans le cadre de la nécessaire transition énergétique, et afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et le bruit, au bénéfice des voyageurs du quotidien et de l’environnement, SNCF et ...

  • Le camion à hydrogène accélère !

    Le camion à hydrogène accélère !

    Nikola Motors, le constructeur américain de camions à moteur hydrogène, annonce avoir accumulé plus de 8 000 commandes pour ses deux futurs poids lourds, les modèles ...

Recommander cet article :

back-to-top