RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

TIC

Et si vous graviez vos propres DVD ?

D'après une étude réalisée par Philips, en matière d'électronique grand public, les consommateurs attendent avant tout de pouvoir accrocher leur téléviseur au mur et d'enregistrer des films sur DVD. Deux attentes qui n'en sont plus désormais, puisqu'il suffit d'y mettre le prix pour réaliser son rêve. Enregistrer sur DVD, cela permet tout d'abord d'enregistrer beaucoup plus de données: si un CD-ROM peut contenir jusqu'à 650 Mo, un DVD a une capacité de 4,7 Go, soit sept fois plus. Cela représente jusqu'à 4 heures de vidéo en basse qualité et 2 heures en qualité DVD. Il est alors permis d'exploiter efficacement tous les périphériques numériques dont on dispose, que ce soient des appareils photo ou des Caméscopes. La possibilité de graver son propre DVD rend aussi le maniement beaucoup plus aisé en lecture: plus de câblages compliqués, de port ISB ou série à trouver, il suffit de prendre le disque et de l'introduire dans le lecteur. On peut aussi réaliser autant de copies que l'on veut pour les distribuer à son entourage et éviter des téléchargements interminables par Internet. Mais n'espérez pas copier des DVD vidéo du commerce comme vous avez, peut-être pu le faire avec un graveur de CD et des CD-ROM ou CD audio. Non seulement c'est illégal, mais les protections contre la copie sont bien meilleures dans les DVD que dans les CD. Qui plus est, les éditeurs ont aussi la possibilité de distribuer des DVD double couche (dont la capacité de stockage est doublée), ce que ne permettent pas aujourd'hui ces graveurs de DVD grand public. Pioneer a choisi de présenter dans un premier temps un graveur à destination des utilisateurs informatiques. Philips, lui, vise le grand public avec une machine de salon. Son credo: cette nouvelle machine n'est qu'un lecteur de DVD classique, avec une touche rouge pour enregistrer. Pioneer grave aussi bien les DVD-RW que les CD-R et CD-RW. L'appareil de Philips sert uniquement à enregistrer les DVD. En revanche, on peut interrompre son enregistrement quand on le souhaite sur la machine de Philips et visionner tranquillement son oeuvre, alors que le graveur de Pioneer demande que l'on ait complètement terminé son travail. Pioneer propose son graveur autour de 6 000 F, alors que celui de Philips coûte plus de 12 000 F.

Figaro :

http://www.lefigaro.fr/cgi-bin/gx.cgi/AppLogic+FTContentServer?

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top