RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les embouteillages coûteraient 17 milliards par an à la France

D'après une étude du fournisseur d'info trafic Inrix, les embouteillages auraient coûté 17 milliards d'euros en 2013.  L'étude prévoit aussi une "intensification significative du trafic routier dans les quinze prochaines années". En ajoutant les coûts directs et indirects des bouchons — gaspillage du carburant, usure des véhicules et heures de production perdues par les entreprises — Inrix estime qu'une augmentation de 30 % de la somme d'ici 2030 est possible, ce qui équivaudrait à 22 milliards d'euros.

Parmi les facteurs responsables de cette augmentation : l'accroissement du parc automobile qui passerait de moins de 31 millions de véhicules aujourd'hui à 35 millions en 2030, un trafic plus intense de près de 15 % et la population française qui devrait grandir à 72 millions. "Si nous ne réagissons pas dès maintenant, la saturation des axes routiers aura de très graves conséquences pour l'économie du Pays, les entreprises et les citoyens", a assuré Matt Simmons, directeur Europe d'Inrix. En 2030, l'étude estime que les embouteillages pourraient bien coûter aux économies occidentales 70 milliards d'euros de plus qu'aujourd'hui, soit 220 milliards d'euros par an.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Inrix

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Jacques Cells-erre

    22/10/2014

    L'on arrivera vite à un seuil où la circulation 2D ne deviendra plus valable en raison des dépenses d'énergie croissantes dues à l'accroissement rapide du nombre des véhicules..., principalement embouteillées sur autoroutes et en milieux urbains...!§!

    Pour des déplacements d'une personne avec peu de bagages, il sera peut-être nécessaire de concevoir des transports pneumatiques aspirant en 3D et souterrains, un peu comme à la poste pour les transferts entre service.

    Le projet de transport de ce type entre mégapoles n'est pas suffisant, si, une fois arrivé en celles-ci, l'on perd un temps fou pour rejoindre sa destination finale. C'est donc l'ensemble qu'il faut revoir, en 3D, soit aérien ou souterrain !

    L'idéal serait l'aérien, comme dans le film "Retour du futur" avec la "dolor-ray-âne"...

  • back-to-top