RTFlash

Education : des fonds pour des projets à faible rentabilité

La France s'est hissée dans les trois premiers mondiaux pour l'utilisation des nouvelles technologies en matière d'enseignement. Son effort se chiffre à environ 1,5 milliard de francs (230 millions d'euros) par an, dont 250 millions de francs (38,11 millions d'euros) d'aide à la production et autant à la formation continue des enseignants et 500 millions de francs (76,22 millions d'euros) d'aide aux équipements, qui reste un obstacle majeur. 85 % des lycées sont connectés contre moins de 40 % il y a un an, 55 % des collèges contre moins de 20 %, plus de 10% des écoles contre 1%. Les établissements d'enseignement supérieur ont, eux, tous accès au réseau. Un autre défi que l'éducation nationale s'est lancée est de "soutenir l'industrie du multimédia éducatif", qui avec 15 % de part de marché, n'est dépassée que par les jeux. Le ministère veut des produits "multi-supports, multi-lingues, multi-usages". Des fonds seront dégagés pour aider les entreprises innovantes, particulièrement les petits éditeurs "qui se lancent dans des projets à faible rentabilité".

(APCE http://www.apce.com)

http://www.educnet.education.fr/pages/04/m04.htm

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top