RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

EBay voit le téléphone gratuit dans un futur très proche

Dans les toutes prochaines années, les particuliers pourront espérer téléphoner gratuitement car les appels passés feront partie d'un ensemble de services sur lesquels les opérateurs se rémunèreront grâce à la publicité et aux transactions payantes, a pronostiqué la directrice générale d'eBay. Cherchant à justifier le rachat de Skype Technologies pour quatre milliards de dollars, Meg Whitman répondait aux critiques d'un analyste financier lors d'une conférence téléphonique consacrée aux résultats trimestriels de la société. "Le pourcentage de particuliers auxquels vous pouvez facturer les (services téléphoniques) va vraiment diminuer (...) et nous l'avons compris quand nous nous sommes intéressés à Skype", a expliqué Whitman. "Au bout du compte, le prix que chacun paiera pour une transmission vocale sur le net va se rapprocher de zéro", a affirmé la dirigeante d'eBay.

Le site américain d'enchères en ligne parie que l'association des trois activités, marchés électroniques, systèmes de paiement en ligne et communications via Internet, lui permettra d'être leader dans chacun de ces secteurs. Skype, dont les logiciels permettent de téléphoner gratuitement ou à très bas prix dans le monde entier à partir d'un ordinateur, revendiquait 57 millions d'utilisateurs à la fin septembre. EBay estime que le spécialiste de la téléphonie sur Internet devrait générer un chiffre d'affaires de 60 millions de dollars en 2005 et de plus de 200 millions de dollars en 2006.

Selon Whitman, le succès grandissant de Skype conduira - dans les prochaines années - à réduire à zéro le prix des appels téléphoniques. La transition vers des communications vocales complètement gratuites ne se fera pas dans un an ou deux, mais pourrait arriver d'ici trois à six ans, a assuré Whitman.

Reuters

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top