RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

E mail : Trente ans et l'avenir devant lui

Monsieur Watson, venez ici, j'ai besoin de vous !” Telles furent les premières paroles qu'Alexander Graham Bell prononça le 10 mars 1876 en utilisant son invention, le téléphone, pour appeler son assistant qui se trouvait dans la pièce adjacente. Un peu moins d'un siècle plus tard, Ray Tomlinson aurait pu donner son nom à une société, comme l'avait fait son prédécesseur. Mais il n'y aura sans doute jamais de Tomlinson Company comme il y eut la Bell Telephone Company, devenue au fil des années l'un des géants des télécoms outre-Atlantique. Pourtant, Tomlinson a eu un rôle historique lorsqu'il a mis en service la première messagerie électronique, à la fin de l'année 1971, alors qu'il travaillait chez BBN, l'une des entreprises pionnières du réseau mondial. Trente ans plus tard, personne ne se souvient du nom de ce paisible informaticien qui a donné le jour à un outil de communication formidable, sans lequel bon nombre de personnes se sentiraient orphelines. Aujourd'hui, dans la plupart des pays occidentaux, les individus disposent d'une ou de plusieurs adresses électroniques, dont le point commun est le symbole @ (arobase), que l'on doit aussi à Tomlinson. L'avènement du courrier électronique a bouleversé notre façon de communiquer tant sur le plan professionnel que personnel. Chaque jour, près de 10 milliards de messages sont échangés à travers le monde, donnant ainsi toute sa dimension à la contribution quasi anonyme de Tomlinson. Le mél est même devenu le héros de Vous @vez un message (You've got mail, Warner, 1998) de Nora Ephron, avec Tom Hanks, film tout à la gloire d'America Online (AOL), qui a bâti sa richesse grâce au mél. Si AOL est l'entreprise qui a incarné le succès du courrier électronique échangé entre ordinateurs, d'autres sociétés pourraient, elles aussi, connaître le nirvana grâce à lui, mais dans des versions enrichies ou allégées selon les machines utilisées. Le succès des messageries SMS, avatar du mél adapté à la téléphonie mobile, ou encore l'arrivée prochaine du mél sonore constituent des filons prometteurs de richesses. Dans quelques mois, peut-être dans quelques années, “un mél pourra être adressé à un numéro de téléphone et pourra ainsi être distribué oralement”, expliquait récemment Vinton Cerf, l'un des pères fondateurs du Net. Ce jour-là, les inventions de Bell et de Tomlinson fusionneront. Vous recevrez alors peut-être un message sonore de votre chef qui vous dira “Monsieur Untel, venez ici, j'ai besoin de vous” !

Courrier international : http://www.courrierinternational.com/actual/multimedia.asp

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top