RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Découverte d'une protéine faisant repousser un membre chez les batraciens

Des chercheurs ont découvert une protéine qui joue apparemment un rôle important pour faire repousser des membres arrachés chez les tritons, des batraciens, selon une étude publiée dans la revue américaine Science. Cette découverte pourrait ouvrir la voie à de futures recherches pour mettre au point des techniques de régénération de membres amputés chez les humains et d'autres mammifères, a estimé Anoop Kumar de l'University College de Londres (UCL), le principal auteur de cette recherche.

Les biologistes sont depuis longtemps fascinés par la capacité des tritons et des autres batraciens à pouvoir faire repousser des membres perdus, mais sans en comprendre le processus biologique.

Les travaux de cette équipe de scientifiques britanniques révèlent que cette protéine appelée nAG, produite par les cellules nerveuses et de la peau, joue de toute évidence un rôle déterminant pour engendrer des amas de cellules blastème. Ces cellules, aussi appelées mésoblastiques non différenciées, donnent naissance à un organe ou à une partie du corps chez les batraciens.

L'importance de la protéine nAG a été révélée par le fait que ces chercheurs ont pu régénérer un nerf complètement sectionné en faisant produire artificiellement la protéine par des cellules nerveuses. Une bonne compréhension des signaux moléculaires intervenant dans la formation des cellules blastème ainsi que dans la régénération cellulaire des parties manquantes du corps pourrait un jour permettre à des médecins de programmer le même processus chez des humains.

Science

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top