RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Découverte d'une molécule-clé du vieillissement

Des chercheurs américains du Collège de médecine Albert Einstein ont identifié un nouveau mécanisme impliqué dans le vieillissement biologique. Ils ont ensuite pu utiliser ce mécanisme pour accroître de 20 % l’espérance de vie d'un groupe de souris.

Ces scientifiques ont découvert que plus les souris vieillissaient, plus le niveau de la protéine NF-kB augmentait dans l'hypothalamus de ces rongeurs. En bloquant l'action de cette protéine, ces chercheurs ont pu augmenter à 1.100 jours l’espérance de vie des souris, alors que celle-ci est en moyenne de 800 jours.

Ces recherches ont également montré que les souris dont la protéine avait été bloquée conservaient une meilleure masse musculaire, des os plus solides, et une meilleure mémoire que leurs congénères du groupe témoin.

Selon ces travaux, l’absence de molécules NF-kB provoquerait une diminution de la concentration de l’hormone GnRH, impliquée dans le processus du vieillissement.

Ces avancées pourraient permettre d'ouvrir de nouvelles voies thérapeutiques dans certaines pathologies liées au vieillissement, comme les maladies cardio-vasculaires, la maladie d'Alzheimer ou le diabète.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top