RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Les cristaux liquides à l'assaut des écrans plats de télévision

Le coûteux plasma semblait sans concurrence pour fournir ces écrans plats grand format qui font rêver de téléviseurs qui s'accrochent aux murs comme des tableaux. C'était compter sans la contre-attaque de la technique dont Sharp vient de fêter les vingt-cinq ans : les cristaux liquides (LCD). Le fabricant japonais, numéro un mondial dans la production des petits écrans destinés à une myriade d'appareils (calculatrices, montres, tableaux de bord, caméscopes, ordinateurs portables...), affiche aujourd'hui de nouvelles ambitions. Alors que les cristaux liquides semblaient limités aux tailles inférieures à 20 pouces (51 cm) de diagonale, Sharp a présenté, mi-octobre à Tokyo, un modèle de 25 pouces (63,5 cm), qui doit être commercialisé à la fin de l'année au Japon et à la mi-2000 en France ; ainsi qu'un prototype de 28 pouces (71 cm) en format 16/9. " Notre stratégie consiste à couvrir avec le LCD une gamme d'écrans jusqu'à 30 pouces (76 cm) ", explique Jean de Riberolles, directeur général de Sharp Electronics France. Le constructeur s'attaque ainsi sans ambiguïté au marché des écrans plats de télévision. Le président de Sharp a même lancé le défi d'arrêter la vente de téléviseurs à tube cathodique au Japon en 2005. Un marché de 50 millions d'unités. Le LCD couvrira-t-il alors toute la gamme des formats possible ? Probablement pas. Sharp n'a d'ailleurs pas mis tous ses oeufs dans le même panier. Il collabore avec Sony à la mise au point de la technologie PALC (Plasma-addressed liquid cristal). Cette combinaison du plasma et du LCD tarde à voir le jour, au point de conduire Sony à commercialiser un écran purement plasma de 42 pouces (107 cm) au format 16/9. Mais Sharp continue à croire à l'avenir de cette technologie pour les tailles comprises entre 30 et 50 pouces (76 et 127 cm) et promet la commercialisation d'un 42 pouces PALC pour la fin de l'année. Pour Atsushi Asada, conseiller de la direction de Sharp au Japon, il ne fait pas le moindre doute que " le LCD sera le papier du XXIème siècle ". les cristaux liquides disposent d'un atout majeur. Le considérable marché que leur ouvre la diversité extrême de leur applications (vidéo, automobile, téléphonie, aviation...) laisse présager une baisse rapide des coûts de fabrication sous l'effet des facteurs d'échelle. Le plasma, à l'inverse, semble devoir se cantonner dans l'étroit créneau des écrans de télévision compris entre 30 et 60 pouces. Leur prix sera difficile à réduire si le nombre d'unités vendues reste confidentiel. Grâce à ses progrès, la technique LCD pourrait alors s'imposer.

Le Monde : http://www.lemonde.fr/article/0,2320,seq-2039-29687-MIA,00.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top