RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un courant de l’Océan Indien (le Courant des Aiguilles) pourrait maintenir un climat doux en Europe

C’est une nouvelle étude qui remet en cause un pan de la science sur le climat. Alors que les rapports du GIEC tablent sur un affaiblissement du Gulf stream en raison du changement climatique, provoquant de facto un refroidissement de l’Europe, un rapport d’une équipe de chercheurs américains et européens parle au contraire d’un maintien, au cours du prochain siècle, des températures chaudes des eaux de l’Atlantique.

Comment expliquer ce phénomène ? En raison d’un courant marin, le courant des Aiguilles, peu étudié par les chercheurs, qui s’écoule le long de la côte est de l’Afrique, vers le Sud-Ouest. Arrivé aux environs du Cap, en Afrique du Sud, il subit une rétroflexion vers l’Est qui le fait circuler de nouveau dans l’Océan Indien. Les scientifiques pensaient jusqu’alors que seulement une infime partie, négligeable, de ce courant rejoignait l’Atlantique.

Mais les données satellites et les mesures des courants effectuées au cours de l’étude, publiée dans Nature, prouvent que ces eaux chaudes et salées réussissent à entrer, sous la forme de tourbillons géants atteignant jusqu’à 300 km de diamètre, dans l’Atlantique sud, plus froid et doux, provoquant un réchauffement des eaux de ce dernier. Si les scientifiques ignorent la masse d’eau réelle que cette “fuite” du courant des Aiguilles représente, ils estiment en revanche que ce courant s’est réchauffé depuis les années 1960 et qu’il devrait s’amplifier, en raison de l’évolution de la direction des vents dans la région.

Cette étude remet donc en cause les prévisions actuelles du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) pour le prochain siècle. Elle conclut qu'il n’y aurait pas de refroidissement de l’Atlantique nord en raison des effets du réchauffement climatique en Amérique du Nord et en Europe et que l’augmentation de la ‘fuite’ pourrait contrebalancer l’amoindrissement des courants chauds venant du Gulf stream.

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top