RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La consommation de télévision sur portable désormais incontournable

La consommation d'images télévisées sur l'écran du portable est désormais en France une réalité incontournable, dont les opérateurs de télécommunications et les diffuseurs de télévision se partagent ou se disputent les profits. Selon Orange, filiale de téléphonie mobile de France Télécom, l'un des principaux opérateurs français, 577.000 personnes avaient souscrit un abonnement au haut débit mobile à la date du 15 novembre. De son côté, SFR a annoncé qu'il comptait fin octobre 515.000 clients à son offre 3G, service de téléphonie de troisième génération qui permet de télécharger et de transmettre des données à haute vitesse. "La moitié des abonnés utilisent leur terminal pour regarder la télévision et consomment plus de 35 minutes par mois", assure Patricia Langrand, directrice exécutive de la division contenus de France Télévisions. "On a aujourd'hui plus de 3 millions de connexions par mois à la télévision ou à la vidéo à la demande à partir du mobile", ajoute-t-elle.

Selon Patricia Langrand, la diffusion de la télévision sur mobile favorise l'individualisation de la consommation. "Le mobile, dit-elle, est utilisé pour consommer de la télévision à d'autres moments, pendant les transports en commun par exemple, mais aussi pour regarder quelque chose de différent de ce que regardent les autres personnes du foyer". La plupart des groupes audiovisuels français ont passé des accords de partenariat avec les différents opérateurs, notamment Orange, pour la diffusion de leurs programmes sur mobiles. Cible prioritaire, les jeunes (15-25 ans) qui sont les plus friands de ce nouveau moyen de consommation, qui a fait ses débuts il y a à peine un an.

Le groupe M6, dont les programmes s'adressent d'abord aux jeunes, a lancé le 9 juin une offre commerciale commune "M6 mobile by Orange", qui fait la part belle aux programmes musicaux, notamment aux clips, particulièrement adaptés par leur brièveté à l'écran du téléphone mobile. Tirant les conclusions de cette expérience, Nicolas de Tavernost, PDG du groupe M6, et Didier Quillot, PDG d'Orange France, parlaient, à la mi-novembre, de "succès". L'objectif de 100.000 abonnés à la fin de 2005 annoncé au moment du lancement a été "atteint et largement dépassé", soulignent-ils. Selon Nicolas de Tavernost, l'écran du téléphone portable est devenu le "quatrième écran" du foyer, après celui des deux récepteurs fixes et de l'ordinateur.

Les rencontres de football, que les usagers peuvent regarder pour une très brève durée, sont un filon convoité. SFR avait notamment obtenu à la mi-octobre les droits en exclusivité pour la France de la retransmission sur téléphones portables du Mondial-2006 de football. Pour chacun des 64 matches, SFR proposera à ses abonnés de visionner chaque but en quasi temps réel et donnera accès, dans les cinq minutes qui suivent le coup de sifflet final, à un résumé des temps forts de la rencontre. Un appel d'offres sera lancé pour la première fois le 17 décembre pour les droits de diffusion sur téléphone portable des rencontres de football de Ligue 1: SFR et Orange doivent en principe participer à ces enchères. Mais rien n'est exclu pour les programmes dédiés, d'une durée inférieure à deux minutes. En partenariat avec Orange, le groupe Canal+ propose depuis le 27 octobre plus de 200 vidéos courtes, spécialement conçues. Moyennant un supplément, certaines appartiennent à la thématique "charme", chère à la chaîne. Enfin, quatre expérimentations, auxquelles participent Orange, Bouygues Télécom et le bouquet satellitaire TPS (détenu à 66 % par TF1) sont en cours en région parisienne pour la diffusion de la télévision numérique sur mobile avec la technologie DVB-H.

Wanadoo

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top