RTFlash

Compaq, à suivre aussi dans le commerce électronique ?

Compaq se prépare à devenir l'un des géants du Net et du commerce électronique. Depuis le rachat de Digital, le N° 1 mondial des PC cherche à capitaliser davantage sur l'une des filiales de son ancien concurrent : AltaVista. Un moment perçu comme le moteur de recherche le plus performant du Web, le site a depuis laissé la vedette à Yahoo, Excite, NetCenter... Pour autant, AltaVista conserve une bonne image de marque et demeure l'un des acteurs principaux de ce marché. C'est pourquoi Compaq est en train de mettre au point une stratégie qui devrait lui permettre de faire coup double : augmenter les ventes de ses PC grâce à AltaVista, tout en transformant ce site en l'un des principaux points d'entrée du commerce électronique. Pour se faire, le constructeur texan -qui a déjà commencé à vendre des PC pré-configurés pour une connexion automatique à Internet- va poursuivre dans cette voie ...mais à son avantage exclusif. Ainsi, au lieu de se retrouver sur une page d'accueil de Yahoo, le nouveau propriétaire d'une machine Compaq se verra aussitôt connecté à AltaVista et ses nouveaux services, notamment de commerce électronique. Une manoeuvre grandement facilitée par ces "claviers Internet", comportant des touches spéciales qui envoient vers différents points d'entrée du réseau. Si rien n'empêche l'utilisateur de définir d'autres préférences, en pratique les trois-quarts des internautes débutants n'en font rien et prennent leurs premières marques sur le Net en adoptant les pré-réglages effectués par le fabricant de la machine. Déjà, aux Etats-Unis, AltaVista reçoit de nombreuses propositions de la part de spécialistes du commerce électronique afin de figurer dans sa nouvelle galerie virtuelle. De même, les fournisseurs d'accès Internet -Compaq est déjà associé avec GTE- cherchent également à être inclus dans la liste que le constructeur a pré-sélectionné pour l'abonnement à un service. Et c'est là que Compaq prépare sa stratégie à double détente : la firme étudie en effet la possibilité de permettre à certains ISP de proposer avec l'accès à Internet, un ordinateur Compaq. Une stratégie "Minitel" destinée à commercialiser des PC Internet pour le grand public à moins de 500 dollars, une partie du prix de la machine étant intégrée dans la facturation du service de connexion.

(Les Echos/28/09/98

http://www.lesechos.fr/silval/

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top