RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La Commission soutient l'accès à l'Internet haut débit

Suite à la décision prise le 14 juillet par la Commission de consacrer, à l'échelle européenne, une part substantielle du spectre radio aux réseaux locaux radioélectriques, également appelés Wi-Fi, un plus grand nombre de personnes vont pouvoir accéder au haut débit sans fil pour se connecter à l'Internet. Tout en soulignant la priorité donnée à la promotion de l'accès à l'Internet haut débit - une composante majeure de l'initiative i2010 -, la Commission a également lancé une consultation publique sur les actions politiques à entreprendre pour étendre la couverture haut débit aux zones rurales encore mal desservies en Europe.

La décision de rendre deux bandes de fréquence spécifiques (5150-5350 MHz et 5470-5725 MHz) disponibles pour l'accès Wi-Fi dans tous les Etats membres ouvre la voie vers un marché unique des systèmes d'accès sans fil. Des règles UE communes permettront de réduire le coût des équipements et faciliteront l'acceptation des systèmes sans fil pour les accès tant publics que privés. "Les réseaux de communication électronique à haut débit sont essentiels pour la compétitivité de l'Europe. Un environnement réglementaire favorable constitue la clé du succès de leur diffusion" a déclaré la Commissaire en charge de la Société de l'information et des Médias, Viviane Reding. "La décision prise aujourd'hui par la Commission aidera l'industrie à créer des services novateurs (comme la voix sur IP sans fil) pour un marché européen unique".

Selon certaines projections, les 120 millions d'utilisateurs Wi-Fi actuellement recensés dans le monde (dont 25 millions en Europe de l'Ouest) pourraient être 500 millions dans trois ans à peine, positionnant ainsi le Wi-Fi au niveau des téléphones mobiles en termes d'intérêt auprès du consommateur. En attendant, avec le lancement de sa consultation publique le 14 juillet, la Commission invite les parties prenantes, les Etats membres et les autorités locales et régionales à donner leur avis sur la façon d'aborder le problème persistant de la "fracture numérique" en Europe. En janvier 2005, l'accès haut débit à l'Internet était accessible à 90 pour cent de la population urbaine de l'UE15 et des pays de l'Espace économique européen, proportion ramenée à seulement 62 pour cent pour les habitants en zone rurale.

La Commission a fourni une analyse de fond sur le sujet dans un document de travail de ses services intitulé "Accès haut débit et soutien public dans les régions mal desservies". Le document présente le pour et le contre des initiatives gouvernementales visant à étendre la couverture haut débit et donne des exemples d'initiatives financées sur fonds publics. On peut lire en conclusion du document de travail que, malgré les nouveaux développements du haut débit que ne manqueront pas d'induire les dynamiques commerciales, certaines zones de l'UE ne devraient être couvertes qu'avec un certain retard ou être définitivement exclues du déploiement des réseaux haut débit. "J'invite les gouvernements des Etats membres touchés par la fracture numérique à prendre des mesures immédiates, moyennant une coordination étroite avec la Commission européenne, afin que tous les particuliers et toutes les entreprises qui en ont besoin et qui le souhaitent puissent accéder le plus vite possible à l'Internet à large bande", a déclaré la Commissaire Reding.

Cordis

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top