RTFlash

Avenir

Les commandos du futur seront "high tech"

Août 2010, à la suite d'une prise d'otages de techniciens américains sur un chantier en Asie centrale, un groupe d'une cinquantaine de rangers américains est héliporté à 40 kilomètres du site à neutraliser. La distance à parcourir, en terrain hostile, est importante, mais les commandos n'en ont cure car leurs équipements leur permettent de se déplacer rapidement en toute sécurité en pleine nuit. Oublié le sac à dos de 47 kilos, sciant les épaules, désormais les charges lourdes sont réunies sur une " mule " révolutionnaire de 250 kg aux fonctions multiples. Capable de rouler à 80 km/h cet engin à roues, qui pourra aussi le suivre à distance, lorsqu'il avancera à pied, est mû par un moteur hybride, électrique (silencieux) ou au kérosène, sert de générateur, de purificateur d'eau. Il peut être muni d'un canon ou de défenses au "phosphore blanc", une fumée brûlante protégeant déjà des blindés. Cerise sur le gâteau, la " mule permet de voir " au-delà de l'horizon grâce à un mini-drone, un petit avion sans pilote portatif télécommandé. Les rangers progressent rapidement en pleine nuit grâce à leur casque renforcé au kevlar, qui intègre des caméras thermiques, des viseurs à infrarouge, des capteurs d'alerte biologique, chimique, un système de positionnement GPS, et un outil de distinction "entre amis et ennemis". Leurs combinaisons dérivées de celles des cosmonautes de la NASA sont climatisées par des flux d'air, et les protègent du froid comme de la chaleur extrême qui règne en ce mois d'été. Les soldats sont en liaison radio constante avec leur quartier général situé à.... 8000 kilomètres de là, à Fort Lauderdale, Floride. Mieux, des médecins militaires surveillent en permanence le bon fonctionnement de leur métabolisme, le niveau de stress, la pression artérielle. Ces informations sont précieuses pour gérer une mission de combat en optimisant les performances de chacun des soldats d'élite. A tout moment les officiers en charge de la mission, peuvent donc modifier les objectifs à distance, en tenant compte des possibilités réelles du commando d'atteindre le but fixé. Dans ce cas, détectant un manque d'énergie de douze soldats, les médecins déclenchent le Système trans-cutané d'injection d'éléments nutritifs. Sous forme d'un gros pansement, ce système au nom barbare "administre automatiquement des micro-éléments, comme des vitamines et minéraux, voire des médicaments pour améliorer les performances juste avant l'attaque du site ennemi. Les Rangers sont finalement dirigés vers une faille dans un mur d'enceinte, l'assaut est violent, mais grâce à leurs viseurs thermiques ils ne font qu'une bouchée des preneurs d'otage. Les hélicoptères se guident alors sur les systèmes GPS intégrés dans les casques des soldats, les récupèrent, et quittent la zone. Ce scénario futuriste est la description d'une mission assignée aux troupes d'élite actuelles. Les matériels décrits sont le résultat d'un programme complet de modernisation de l'infanterie américaine nommé : " Objective Force Warrior ". Le casque aux fonctions électroniques issu du projet "Land Warrior" existe déjà, et est directement concurrent du système français " Félin. " Cette panoplie aura un coût à la hauteur des objectifs ambitieux qui lui sont assignés, on parle de 30 000 dollars par soldat, une broutille au regard du budget nécessaire à l'entraînement d'un soldat d'élite.

TF1 : http://www.tf1.fr/news/sciences/0,,919531,00.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top