RTFlash

Les collectivités locales américaines investissent dans les technologies sans fil

Selon un rapport de l'Université de Georgie réalisé au printemps 2004, il existe près de 40 réseaux WiFi municipaux (réseau intégrant plusieurs " hot spots " via des liaisons sans fil point a point). 40% de ces réseaux ont été payes par les villes elles-mêmes. La principale raison pour la construction de ces réseaux est de fournir un accès Internet haut débit aux habitants dans des zones mal ou peu desservies par les réseaux classiques. Plus généralement, les réseaux sans fil (WiFi, technologies propriétaires, WiMax) se développent parmi les collectivités. Ainsi, dans le Maryland, un réseau sans fil haut débit utilisant la technologie d'Alvarion va être installe dans le cadre du Maryland's Public Information Network. Ce reseau relie l'ensemble des bibliothèques du Maryland. Ce " backbone " sans fil permettra a chaque comte relie de disposer d'un débit de 100 Mb/s. Les comtes seront ensuite responsables d'éventuelles connexions d'autres agences publiques (forces de polices, pompiers) au réseau. Celui-ci sera intégré par le Business Information Group (BIG) base a York en Pennsylvanie. La ville de Philadelphie en Pennsylvanie par ailleurs commence la mise en place d'un reseau WiFi municipal, pour un coût estime entre 7 et 10 millions de dollars. Néanmoins, la ville ne sait pas encore si l'accès a ce reseau sera payant ou gratuit. De même, le comte rural de Walla Walla dans l'Etat de Washington, via sa compagnie locale d'électricité, a construit un reseau d'accès sans fil sur une surface de près de 4000 km2. Le reseau a été mis en place par Columbia Energy grâce a la technologie de Vivato et compte a l'heure actuelle près de 100 abonnes. Ceux-ci doivent s'acquitter d'un abonnement de $40 par mois pour une connexion a 256 kb/s et $260 par mois pour une connexion a 1,5 Mb/s. (ME)

Université de Georgie : http://www.nmi.uga.edu/research/WiFiCloudsZones--8-10-04.pdf

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top