RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

La CNR innove dans la recharge des batteries de voitures électriques

La Compagnie nationale du Rhône veut anticiper la demande d'électricité liée au développement des voitures électriques. Le marché de ces véhicules propres, aujourd'hui balbutiant, devrait connaître très probablement un essor important. Ainsi le plan véhicule décarboné prévoit la vente de 450 000 véhicules électriques d'ici 2015, 2 millions en 2020 avant d'atteindre 4,5 millions en 2025. Sur un parc qui compte aujourd'hui plus de 37 millions de voitures.

D'où le concept baptisé « Move in pure » qui a été présenté à Lyon portant sur une recharge dite intelligente destinée aux voitures électriques. Ainsi, grâce à un boîtier installé dans sa voiture électrique, le conducteur peut piloter la recharge de la batterie à distance et en fonction de la distance qu'il aura à effectuer.

Il indique ses besoins auprès du centre de gestion de la CNR via son téléphone connecté à internet ou son ordinateur. Forte de son expérience dans la production d'électricité issue d'énergies renouvelables, la CNR propose aux conducteurs la fourniture de cette électricité issue de la production hydraulique, éolienne et photovoltaïque.

Aussi, le Move in pure consiste à se servir de la partie aléatoire de la production d'électricité renouvelable de la CNR et la stocker dans les batteries de ces voitures. Et bien sûr, en cas d'insuffisance de ce type d'électricité propre, la CNR assure la fourniture de l'électricité provenant de ses centrales hydroélectriques sur le Rhône, « quelles que soient les conditions météorologiques », précise la CNR. Selon Mathieu Bonnet, directeur général de la compagnie, « 2 millions de véhicules en 2020 représenteraient un besoin de 4 TWh d'énergie supplémentaire, soit 1 % du volume total d'électricité consommé en France à cette date ».

C'est pourquoi la CNR distinguera la charge « immédiate » plus coûteuse de la charge « souple » qui permettra à la CNR de recharger la batterie du véhicule avec des énergies renouvelables moyennant un prix plus avantageux. « N'importe où, n'importe quand et avec n'importe quelle prise, nous pourrons fournir un carburant 100 % vert », insiste Mathieu Bonnet qui précise que le modèle économique de « move in pure » est en cours de conception.

LP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top