RTFlash

Le Cned mise sur l'enseignement en ligne

Le Centre national d'enseignement à distance (Cned) a annoncé mardi qu'il souhaitait généraliser dans les années à venir le principe de l'enseignement en ligne, qu'il expérimente déjà sur le terrain du soutien scolaire. Lors d'une conférence de presse, le directeur du Cned, Olivier Dugrip, a expliqué que l'utilisation d'internet permettait de passer d'un délai de trois semaines pour la correction d'un devoir à "un délai de 5 jours". "Aujourd'hui, un élève peut envoyer son devoir par internet, recevoir immédiatement un corrigé type et, quelques jours plus tard, sa copie corrigée", a-t-il précisé. Selon lui cependant, le support papier reste largement privilégié dans l'immédiat. Au cours de l'année scolaire 2003-2004, pour l'institut du Cned de Rennes, quelque 10.000 copies de collège ont été corrigées en ligne contre 500. 000 sur papier. Parallèlement à ce progressif passage vers internet, M. Dugrip a en outre annoncé l'intention de son établissement de se placer "sur le marché du parascolaire". A cette fin, le Cned a signé par exemple fin août une convention avec le conseil régional d'Aquitaine pour généraliser à 25.000 lycéens cette année un dispositif de soutien scolaire en français, mathématiques et anglais en ligne testé sur 5.000 élèves l'an dernier. Ce soutien s'adresse aux élèves internes des lycées généraux, technologiques et professionnels et est intégralement financé par le conseil régional. "L'offre du Cned permet à l'Education nationale d'assurer le travail scolaire pendant le temps scolaire et le soutien hors du temps scolaire", a estimé M. Dugrip. Créé en 1939 pour pallier l'absence des maîtres, appelés à la guerre, le Cned a scolarisé en 2003-2004 323.000 élèves suivis par 8.000 enseignants qui dispensent en tout 3.000 formations de la maternelle à la formation continue.

AFP: http://fr.news.yahoo.com/040914/1/41wae.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top