RTFlash

Avenir

Des chercheurs du MIT placent des milliers de synapses artificielles sur une micropuce

Des chercheurs du MIT sont parvenus à insérer des milliers de synapses artificielles sur une unique puce, plus petite qu’un confetti. Une expérience qui vise à permettre la construction de micro-appareils exploitant les possibilités de l’intelligence artificielle.

Ces chercheurs expliquent comment leur puce a notamment permis de recréer une image de mémoire. La reconnaissance et la reconstitution d’images est une tâche fréquemment utilisée pour entraîner les algorithmes d’intelligence artificielle. Selon les chercheurs, leur expérience concluante montre que de petits appareils portables pourraient demain accomplir des tâches qui sont aujourd’hui l'apanage des superordinateurs. « Imaginez un appareil neuromorphique connecté à l’une des caméras de votre véhicule, qui serait capable d’identifier lumières et objets et de prendre des décisions instantanées, sans avoir à se connecter à l’internet », prédit Jeehwan Kim, professeur de génie mécanique au MIT.

Ce type d’expérimentation ouvre la possibilité de traiter les données localement, directement sur les appareils connectés, plutôt que de les transférer vers le Cloud. De quoi accroître l’efficacité énergétique et réduire la latence, avec des applications autour de la voiture autonome et de la maison connectée, notamment. Apple, Google, Microsoft, NVIDIA ou encore Intel s'efforcent tous de développer ce type de puces neuromorphiques.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top