RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Des chercheurs français inventent un carburant solide

Faire tourner un moteur thermique avec des poudres issues de biomasse ligno-cellulosique, tel est le défi qui a été relevé par l'Institut Carnot grâce aux efforts conjoints de deux chercheurs de l’institut Carnot 3BCAR (Bioénergies, Biomolécules et Biomatériaux du Carbone Renouvelable), Xavier Rouau, qui est chercheur dans l’unité Ingénierie des Agropolymères et Technologies Emergentes (INRA, CIRAD et Montpellier SupAgro) et Gilles Vaitilingom, qui, travaille au laboratoire Biomasse, Bois, Energie, Bioproduits (UR40 BioWooEB du CIRAD).

« L’idée était de mettre au point un nouveau biocarburant simple et économique, sachant que ceux qui sont utilisés aujourd’hui sous forme liquide (biodiesel, bioéthanol) ou gazeuse (biogaz) sont complexes et onéreux à produire et seront loin de couvrir la demande future » raconte Xavier Rouau.

Intérêt de cette nouvelle voie, la poudre est très facile à obtenir et à manipuler, la ressource est très largement disponible, son prix est réduit. En outre, la technologie en elle-même est simple. Mais il y a beaucoup de chemin à parcourir avant de faire tourner un moteur thermique avec ce carburant solide. « C’était un réel défi scientifique, je n’ai pas connaissance que cette démarche ait été entreprise ailleurs ».

A l’aide de biomasse lignocellulosique broyée finement à l’Inra et d’essais menés sur le banc moteur du Cirad, les chercheurs vont explorer cette piste tout à fait nouvelle pendant deux ans et leur intuition va s'avérer juste : ils sont parvenus à faire tourner un moteur diesel standard avec leur nouveau, et inattendu, carburant. Le ressourcement scientifique entrepris leur a en effet permis de développer les méthodes de raffinerie sèche du végétal ainsi que les techniques d’instrumentation moteur permettant de comprendre le comportement des particules végétales lors de la combustion explosive.

La recherche a donc montré qu’il est possible de produire par un procédé simple (broyage poussé + éventuellement prétraitement et séparation) des poudres lignocellulosiques de diverses origines capables de faire fonctionner un moteur à combustion interne.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

TI

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • J.T.

    19/10/2016

    Il faut faire TRÈS ATTENTION avec les pulvérulents confinés en température élevée (telle une voiture au soleil) des risques de confinement peuvent immanquablement provoquer de l'auto-combustion et même des EXPLOSIONS (comme pour les silos à grains ou à ciment, où il y a des clapets de sécurité au dessus...) !

    De plus, plus la poudre est fine, plus le RISQUE est élevé, à cause des charges électrostatiques de frottement du produit. Hors, dans un véhicule en mouvement, ces charges électrostatiques augmentent et sont nombreuses !§!
    Ces risques peuvent être encore plus aléatoires qu'avec l'hydrogène !

  • J.T.

    19/10/2016

    La solution anti-explosions pourrait être de mélanger de l'eau (10% ?) qui contient de l'hydrogène au pulvérulent, mais avec du glycol..., car sinon e gel l'hiver bloquera le tout en une masse compacte.
    Cependant, il faudra des pistons dans le réservoir pour faire circuler la pâte ainsi obtenue !
    Dommage, car cette idée favoriserait L'AGROFORESTERIE mondiale strictement NÉCESSAIRE à nos continents trop secs (comme proposé sur https://greenjillaroo.wordpress.com)...

    AUTRE SOLUTION ?
    Pour éviter les charges additives du moteur thermique et du réservoir plein qui pénalisent le rendement global du véhicule (sans parler de la pollution faite) j'en reviens toujours à devoir chercher complètement différent, comme je l'ai obtenu (en le disant bien utile et propre, léger...) avec la voiture "volante" à effet Magnus :
    - https://safeearthsolutions.wordpress.com/une-voiture-volante-ultra-leger...

  • J.T.

    19/10/2016

    La solution anti-explosions pourrait être de mélanger de l'eau (10% ?) qui contient de l'hydrogène au pulvérulent, mais avec du glycol..., car sinon e gel l'hiver bloquera le tout en une masse compacte.
    Cependant, il faudra des pistons dans le réservoir pour faire circuler la pâte ainsi obtenue !
    Dommage, car cette idée favoriserait L'AGROFORESTERIE mondiale strictement NÉCESSAIRE à nos continents trop secs (comme proposé sur https://greenjillaroo.wordpress.com)...

    AUTRE SOLUTION ?
    Pour éviter les charges additives du moteur thermique et du réservoir plein qui pénalisent le rendement global du véhicule (sans parler de la pollution faite) j'en reviens toujours à devoir chercher complètement différent, comme je l'ai obtenu (en le disant bien utile et propre, léger...) avec la voiture "volante" à effet Magnus :
    - https://safeearthsolutions.wordpress.com/une-voiture-volante-ultra-leger...

  • J.T.

    19/10/2016

    La solution anti-explosions pourrait être de mélanger de l'eau (10% ?) qui contient de l'hydrogène au pulvérulent, mais avec du glycol..., car sinon e gel l'hiver bloquera le tout en une masse compacte.
    Cependant, il faudra des pistons dans le réservoir pour faire circuler la pâte ainsi obtenue !
    Dommage, car cette idée favoriserait L'AGROFORESTERIE mondiale strictement NÉCESSAIRE à nos continents trop secs (comme proposé sur https://greenjillaroo.wordpress.com)...

    AUTRE SOLUTION ?
    Pour éviter les charges additives du moteur thermique et du réservoir plein qui pénalisent le rendement global du véhicule (sans parler de la pollution faite) j'en reviens toujours à devoir chercher complètement différent, comme je l'ai obtenu (en le disant bien utile et propre, léger...) avec la voiture "volante" à effet Magnus :
    - https://safeearthsolutions.wordpress.com/une-voiture-volante-ultra-leger...

  • J.T.

    19/10/2016

    La solution anti-explosions pourrait être de mélanger de l'eau (10% ?) qui contient de l'hydrogène au pulvérulent, mais avec du glycol..., car sinon e gel l'hiver bloquera le tout en une masse compacte.
    Cependant, il faudra des pistons dans le réservoir pour faire circuler la pâte ainsi obtenue !
    Dommage, car cette idée favoriserait L'AGROFORESTERIE mondiale strictement NÉCESSAIRE à nos continents trop secs (comme proposé sur https://greenjillaroo.wordpress.com)...

    AUTRE SOLUTION ?
    Pour éviter les charges additives du moteur thermique et du réservoir plein qui pénalisent le rendement global du véhicule (sans parler de la pollution faite) j'en reviens toujours à devoir chercher complètement différent, comme je l'ai obtenu (en le disant bien utile et propre, léger...) avec la voiture "volante" à effet Magnus :
    - https://safeearthsolutions.wordpress.com/une-voiture-volante-ultra-leger...

  • J.T.

    19/10/2016

    La solution anti-auto-explosions pourrait être de mélanger de l'eau (10% ?) qui contient de l'hydrogène au pulvérulent, mais avec du glycol..., car sinon e gel l'hiver bloquera le tout en une masse compacte.
    Cependant, il faudra des pistons dans le réservoir pour faire circuler la pâte ainsi obtenue !
    Dommage, car cette idée favoriserait L'AGROFORESTERIE mondiale strictement NÉCESSAIRE à nos continents trop secs (comme proposé sur https://greenjillaroo.wordpress.com)...

    AUTRE SOLUTION ?
    Pour éviter les charges additives du moteur thermique et du réservoir plein qui pénalisent le rendement global du véhicule (sans parler de la pollution faite) j'en reviens toujours à devoir chercher complètement différent, comme je l'ai obtenu (en le disant bien utile et propre, léger...) avec la voiture "volante" à effet Magnus :
    - https://safeearthsolutions.wordpress.com/une-voiture-volante-ultra-leger...

  • J.T.

    19/10/2016

    Ce serait déjà bien d'étudier cette solution en priorité pour les tracteurs, camions de transport et moissonneuses, là où la ressource ne nécessite pas de transports longs et où les pollutions d'énergies fossiles (additives à l'effet de serre sont nombreuses !
    Mais quel rendement de combustion obtiendra ce processus sans la combustion multi-points actuelle ?
    Affaire à 'suie-V-raie' !

  • back-to-top